Aller au contenu principal

Qatargate : l'eurodéputée grecque Eva Kaili reste en prison

Publié dans Le Point le
La justice belge a décidé de prolonger la détention d'Eva Kaili. © ERIC VIDAL / EUROPEAN PARLIAMENT / AFP
Légende

La justice belge a décidé de prolonger la détention d'Eva Kaili. © ERIC VIDAL / EUROPEAN PARLIAMENT / AFP

La justice belge a ordonné jeudi le maintien en détention provisoire de l'eurodéputée grecque Eva Kaili, inculpée dans une enquête pour corruption impliquant le Qatar qui lui a déjà coûté son poste de vice-présidente du Parlement européen. La chambre du conseil de Bruxelles, devant laquelle l'élue socialiste a comparu onze jours après son incarcération, a refusé la demande d'un placement sous bracelet électronique et a « prolongé la détention préventive d'un mois », a annoncé le parquet fédéral dans un communiqué. Les avocats ont décidé de ne pas faire appel de la décision, a indiqué l'un d'eux à l'Agence France-Presse, André Risopoulos.

L'eurodéputée de 44 ans nie toute corruption, ont réaffirmé jeudi matin ses conseils. Ils espéraient obtenir une remise en liberté assortie d'un placement sous bracelet électronique, faisant notamment valoir sa « participation active » à l'enquête et l'absence de risque de fuite. Dans ce scandale qui a provoqué une onde de choc au Parlement européen et des tensions entre le Qatar et l'UE, Eva Kaili fait partie d'un quatuor de suspects incarcérés après une inculpation pour « appartenance à une organisation criminelle », « blanchiment d...

Explore
Ville
Pays
Organization

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.