Scandale d'espionnage en Grèce: le directeur des services de renseignement démissionne, le gouvernement sur la sellette

"Le directeur des services nationaux de renseignements Panagiotis Kontoleon a présenté sa démission (...) qui a été acceptée par le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis", précise un communiqué. Cette démission intervient une semaine après la révélation de la tentative de surveillance du chef du parti socialiste grec, parti d'opposition, par le logiciel espion Predator.

"Scandale immense"

La tentative de surveillance du chef du parti socialiste grec par le logiciel espion Predator envenime le débat politique en Grèce, l'opposition de gauche accusant le gouvernement conservateur de vouloir "minimiser" ce "scandale immense".

Nikos Androulakis, dirigeant du Kinal-Pasok (socialiste), le troisième parti au parlement grec, a porté plainte devant la cour suprême la semaine dernière pour "tentative" d'espionnage sur son téléphone portable.

"Découvrir celui qui est caché derrière ces pratiques nocives n'est pas une question personnelle mais un devoir démocratique", a estimé l'eurodéputé socialiste.

Le gouvernement de droite affirme pour sa part que l'Etat n'a pas acheté ce genre de logiciels et estime que c'est à la justice d'enquêter.

Il s...

Explorez...

Commentaires

Ajouter un commentaire