Quand des «philhellènes» romantiques soutenaient la Grèce face à l’Empire ottoman

La pièce dédiée principalement à Lord Byron dans le musée d'Athènes consacré aux philhellènes, qui se sont battus pour l'indépendance de la Grèce. LOUISA GOULIAMAKI/AFP

La pièce dédiée principalement à Lord Byron dans le musée d'Athènes consacré aux philhellènes, qui se sont battus pour l'indépendance de la Grèce. LOUISA GOULIAMAKI/AFP

Selon la tradition grecque, la journée du 25 mars 1821 marque le début du soulèvement des Grecs contre la domination ottomane. Ce jour-là, à Patras, dans un des grands ports de la Morée (Péloponnèse), l'archevêque Germanos aurait lancé un appel aux armes digne d'un général vendéen:

Même si les historiens contemporains doutent de cette date précise, la légende officielle a gardé le jour symbolique de l'Annonciation comme le début de cette guerre d'indépendance grecque qui aboutira neuf ans plus tard, en 1830, à la naissance d'un nouvel État en Europe, marquant le renouveau d'une identité hellène qui avait disparu au XVe siècle, quelques années après la chute de Constantinople (1453). Athènes était tombée dans les mains des Turcs en 1458, la Morée en 1460.

L'équilibre du Congrès de Vienne

Si, au départ, en 1821, les «souverains de la chrétienté», en particulier

Explorez...
Pays: 
Organization: 
Personnes: 

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...