Regain de tensions entre la Grèce et la Turquie en Méditerranée orientale

La Turquie a ravivé les tensions avec la Grèce en Méditerranée orientale en déployant un navire de recherche sismique escorté par des bâtiments militaires dans une zone située sur le plateau continental grec. Mardi 11 août, le navire turc Oruç-Reis, accompagné par sept frégates militaires, se trouvait à 83 kilomètres environ à l'intérieur de la zone maritime grecque, non loin de l'île de Karpathos.

En réponse, la Grèce a placé ses forces armées en état d'alerte. Des unités de la marine et de l'armée de l'air ont été déployées dans le secteur. Selon le journal grec I Kathimerini, dès que l'Oruç-Reis a pénétré sur le plateau continental grec, les Grecs ont envoyé des messages à une fréquence d'environ 15 minutes, réclamant le retrait du navire, sans succès.

Nikos Dendias, le ministre grec des affaires étrangères a appelé Ankara « à quitter sans délai le plateau continental grec (…) », assurant que son pays ne se plierait pas à la politique du « fait accompli ». Athènes a réclamé l'organisation d'une réunion d'urgence du Conseil des affaires étrangères de l'Union européenne, « à un moment où la Turquie menace...

Ajouter un commentaire