Les temples de la Grèce antique étaient équipés de rampes d'accès pour handicapés

Construits il y a plus de 2000 ans, ces sanctuaires ont adapté leur architecture aux personnes à mobilité réduite, d'après les recherches d'archéologues de l'université d'État de Californie.

Ils ont inventé la démocratie. Mais aussi les rampes d'accès pour handicapés. Les Grecs ne cesseront jamais de nous étonner. Une étude menée par une équipe d'archéologues suggère que de nombreux temples et sanctuaires de l'Antiquité grecque étaient munis de rampes pour faciliter l'accès des personnes à mobilité réduite.

À lire aussi : La Grèce pourrait vendre des centaines de sites antiques

Ce travail a été mené par Debby Sneed, de l'université d'État de Californie. Selon la chercheuse, ces rampes étaient choses communes dans les sanctuaires de soin, fréquentés par des visiteurs souffrant parfois de troubles de la mobilité. Parmi ceux-ci, le sanctuaire d'Asclépios et théâtre d'Épidaure, dans le nord-est de la Grèce actuelle, dont la rampe a été installée vers -370. «La plus vraisemblable explication à la construction de rampes était la facilitation de l'accès pour des personnes à mobilité réduite», explique la chercheuse dans le magazine en ligne Heritage Daily

Ajouter un commentaire