Vanuatu, Chypre ou Sainte-Lucie : le très lucratif marché des passeports anti-Covid

Après les paradis fiscaux, les pays sans épidémie de Covid-19. Depuis le début du confinement, des milliardaires et des multimillionnaires du monde entier ont acheté des permis de résidence et des passeports à prix d'or pour échapper à l'épidémie ou aux infrastructures de santé défaillantes de leur pays. Konstantin Kaminsky, directeur associé de la société Astons, offre, depuis Londres, des « solutions » en matière de citoyenneté.

Son téléphone n'arrête pas de sonner depuis quatre mois : « Les grandes fortunes dans les pays pauvres se sont retrouvées coincées chez elles en pleine épidémie, alors qu'elles ont l'habitude de se faire soigner à l'étranger. »

D'autres n'ont pas été rassurés par la réponse sanitaire dans leur pays. « Des clients américains nous ont expliqué qu'ils ne voulaient plus être aux Etats-Unis lors de la prochaine épidémie », témoigne Paddy Blewer, porte-parole du cabinet Henley & Partners. Ce n'est pas tant la suspension des vols commerciaux qui pose problème que la fermeture des frontières aux ressortissants étrangers pour cause de confinement. Dans ces circonstances, un jet privé n'est d'aucun secours. C'est un...

Ajouter un commentaire