Bernie Gunther sous le soleil grec

L'Offrande grecque le confirme. L'Ecossais Philip Kerr fut un tout grand du polar historique. Oui fut, car cet écrivain doué, rigoureux, très noir mais plein d'humour est décédé en mars 2018 des suites d'un cancer, à seulement 62 ans. Une disparition prématurée qui affecte bien entendu la lecture de la nouvelle aventure de son célèbre enquêteur Bernie Gunther. Après en avoir dégusté chaque page, on termine le roman avec un pincement de cœur. Un ultime adieu? Pas tout à fait. Juste avant sa mort, Philip Kerr a en effet terminé un quatorzième ouvrage consacré à son héros, Metropolis, situé en 1928 et sorti cette année en anglais.

Lire aussi: Enquête à hauts risques dans les ténèbres hitlériennes

Rappelons que Philip Kerr est né en 1956 à Edimbourg dans une famille baptiste dont il rejette violemment le rigorisme religieux. Après des études de droit et de philosophie, il travaille comme rédacteur publicitaire dans l'agence Saatchi and Saatchi puis comme journaliste indépendant, avant de devenir écrivain. On lui doit une trentaine de livres, dont certains pour les enfants, et bien sûr la fameuse série des Bernie Gunther, un...

Explorez...

Ajouter un commentaire

Articles similaires