Athènes: le quartier rebelle d'Exarcheia s'élève contre "la répression policière"

Athènes - Rues taguées, cafés cosy à côté des squats de migrants ou des niches de drogue: le quartier rebelle d'Exarcheia où les descentes policières se sont multipliées récemment, veut garder son identité historique de "lieu d'échange d'idées". Une manifestation s'est déroulée samedi dans le centre d'Athènes pour dénoncer "la répression".

Environ 2.000 manifestants selon la police, 5.000 selon les organisateurs, ont défilé derrière une grande banderole proclamant: "No Pasaran, pas de reddition, pas de trêve". Dans le cortège, des manifestants portaient des pancartes appelant à la "résistance de masse contre la répression d'Etat". 

Le nouveau gouvernement de droite de Kyriakos Mitsotakis, dont le mot d'ordre est "la sécurité des citoyens", a promis de "rétablir le caractère particulier du quartier et de ne pas le laisser être un repaire d'illégalité, de causeurs de troubles et de trafic de drogue". 

Situé à moins de 4 km du centre historique d'Athènes et de son célèbre site antique de l'Acropole, Exarcheia jouxte l...

Explorez...

Ajouter un commentaire