Des armes manquantes dans une base de la marine grecque

La marine grecque a annoncé mardi qu'elle enquêtait sur la disparition d'armes sur une base de l'île de Leros, la presse grecque évoquant l'absence de balles perforantes et de grenades. «Une contradiction a été découverte entre l'équipement militaire théorique et réel sur l'installation navale technique de Leros», a déclaré le porte-parole de la marine, Michail Lambiris, dans un communiqué. «L'armée et la police enquêtent», selon lui.

» LIRE AUSSI - La Grèce redore son image en baissant les impôts et en remboursant le FMI en avance

La découverte a été faite lundi durant un inventaire, a précisé Michail Lambiris. La marine n'a pas donné plus de détails mais plusieurs organes de presse grecs indiquent que les armes manquantes sont des balles perforantes (pouvant traverser des gilets pare-balles) et des grenades. L'unité anti-terroriste grecque est également impliquée dans l'enquête, selon la télévision d'Etat ERT.

Des armes avaient déjà disparu d'installations militaires grecques par le passé. En 1989, le groupe d'extrême-gauche 17 Novembre s'était enfui d'un camp militaire de Grèce centrale avec des roquettes, des détonateurs, des grenades...

Explorez...
Pays: 
Personnes: 

Ajouter un commentaire