Grèce: le président accepte la dissolution du Parlement

Le président de la République hellénique Prokopis Pavlopoulos a officiellement accepté ce lundi la dissolution du parlement grec, à la demande du premier ministre, première étape avant la tenue de législatives anticipées le 7 juillet.

>> Lire aussi - Européennes 2019: désavoué, Tsipras convoque des élections en Grèce

«Je demande la dissolution du parlement et la tenue d'élections nationales», avait déclaré peu auparavant le premier ministre Alexis Tsipras dans le bureau présidentiel. Il s'exprimait assis au côté de M. Pavlopoulos, qui a accepté sa demande, comme le prévoit la Constitution.

Le mandat du premier ministre devait s'achever en octobre mais «une campagne prolongée de quatre mois aurait mis en danger la trajectoire tranquille de l'économie», a-t-il encore déclaré, sans répéter la date du 7 juillet qu'il avait annoncée précédemment.

La droite en position de force

La décision d'avancer les élections législatives fait suite au cuisant revers du parti du Premier ministre, Syriza (gauche), aux élections européennes du 26 mai et aux élections locales du 2 juin.

Aux européennes, le...

Commentaires

Ajouter un commentaire