Athènes en dix dates: 86 avant J.-C., la colère de Sylla

LE FIGARO HORS-SÉRIE - 5/10 -De la victoire de Thémistocle contre les Perses à la Seconde Guerre mondiale, raconte dix journées phares de l'histoire de la capitale grecque. Aujourd'hui, le récit de la prise de la cité par les troupes romaines du consul Lucius Cornelius Sylla.

Rome intervient dans les affaires grecques depuis qu'au IIIe siècle avant J.-C., Philippe V, le roi de Macédoine, a fait la folie de s'allier à Carthage pour imposer sa domination sur l'Illyrie. Trois guerres successives ont permis aux Romains de se poser en protecteurs des cités grecques contre l'hégémonie macédonienne. En 196 avant J.-C., un consul, Titus Quinctius Flamininus a déclaré solennellement aux Jeux isthmiques que les Grecs étaient «libres, exempts de garnisons et de tributs, jouissant de leurs propres lois».

Mais l'étreinte s'est resserrée. Les affaires grecques ont fini par être traitées au sénat de Rome où les délégations d'Hellènes se sont succédé. Le concept de fides régit, en principe, les rapports entre Rome et Athènes. En réalité, il s'agit d'un protectorat.

En 146 avant J.-C., la Macédoine a été réduite à la condition de province romaine. Soixante ans plus tard,...

Explorez...

Ajouter un commentaire