Angela Merkel et Alexis Tsipras, des rivaux devenus alliés

De l'eau a coulé sous les ponts entre Alexis Tsipras et Angela Merkel depuis 2014, date de la dernière visite de la chancelière allemande à Athènes. A l'époque leader du parti radical de gauche Syriza, Alexis Tsipras voulait « déchirer les mémorandums imposés par la "troïka" » et clamait haut et fort avec les manifestants rassemblés devant le Parlement grec : « Go back Mrs Merkel ! » (« Mme Merkel, rentre chez toi »). Jeudi, c'est un tout autre accueil que le premier ministre grec a réservé à la chancelière.

« Alexis Tsipras a admiré la manière dont Angela Merkel a géré la crise migratoire. » Un proche du premier ministre grec

Les deux dirigeants affichaient de grands sourires et plaisantaient devant des journalistes grecs et allemands interloqués. Depuis l'été 2015 et la volte-face d'Alexis Tsipras, qui a accepté de signer un ultime programme d'aide assorti de mesures d'austérité, les deux farouches opposants politiques se sont rapprochés.

« Alexis Tsipras a admiré la manière dont Angela Merkel a géré la crise migratoire malgré le [risque] politique qu'elle encourait, avance un...

Explorez...
Catégorie de l'article: 

Ajouter un commentaire