François Hollande se cherche un souffle européen à Athènes

François Hollande, jeudi à Athènes.

François Hollande, jeudi à Athènes.

«D'où je viens et où je vais… J'étais à l'Elysée et suis un chemin que je me suis fixé : être libre tout en étant responsable.» C'est par ces mots que François Hollande a conclu la conférence qu'il a donnée à l'Institut français d'Athènes. Il effectue en effet une visite de deux jours dans la capitale grecque où il entend «donner ses réflexions». «L'ancien président n'a pas de statut - pour la statue, ça viendra peut-être», a-t-il plaisanté devant un public de 400 francophones, essentiellement lycéens et étudiants. Et comme il répondait à une question d'une lycéenne sur son retour en politique, il a ajouté : «En quittant l'Elysée, je ne suis pas sorti de la vie politique, c'est mon engagement, je le ferai jusqu'à mon dernier souffle.»

Pour l'heure, il cherche visiblement un nouveau souffle, européen. Il veut «regarder vers l'avenir». Après Barack Obama venu à Athènes «délivrer son testament politique en 2016», puis Emmanuel Macron dévoilant ses projets européens face à l'Acropole, en septembre 2017, François Hollande vient à son tour dans le berceau de la démocratie délivrer ses projets pour l'Europe. Sont-ils issus de ses...

Explorez...

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...