Il y a 50 ans , la dictature des colonels s'installait en Grèce

À la suite du putsch du 21 avril 1967, le nouveau gouvernement formé par les colonels entoure le roi Constantin II. Crédits photo : -/AFP

À la suite du putsch du 21 avril 1967, le nouveau gouvernement formé par les colonels entoure le roi Constantin II. Crédits photo : -/AFP

■ L'armée grecque prend le pouvoir le 21 avril 1967

Il est environ deux heures du matin quand «Les chars prennent position autour du palais royal, devant le Parlement et aux principaux points stratégiques» révèle Le Figaro du 22 avril 1967. «Les officiers supérieurs prennent possession des bureaux administratifs de l'État, des télécommunications, ainsi que des postes de contrôle à l'aérodrome, au port du Pirée, à la radio et aux gares». Le régime militaire s'empare ainsi de l'État, en pleine campagne électorale: le scrutin, prévu le 28 mai, devait pourtant mettre fin à une grave crise gouvernementale.

Les blindés patrouillent dans les rues d'Athènes le 22 avril 1967. Crédits photo : -/AFP

Dans la nuit du 21 au 22 avril, la radio de l'armée annonce le coup d'État en diffusant un décret royal: «Certaines parties de la Constitution étaient en danger» et donc le roi Constantin prie «L'armée de prendre le pouvoir afin de maintenir l'ordre». Les chefs de la conjuration MM. Stylianos Pattakos, Nicolaos Makarezos et Georgios Papadopoulos ne tardent pas à constituer un gouvernement. Le nouveau gouvernement est présidé par un haut dignitaire de la Cour de...

Explorez...

Commentaires

J'avais 17 ans et je lisais "La lettre au Greco" de Nikos Kazantzakis . . . Je me souviens de ce père qui félicitait alors Nikos, son fils de ses succès dans ses études avec cette phrase "tu n'a pas déshonoré la Crète". Je venais déjà l'été en Grèce, imprégnée de grec ancien, d'Eschyle et de Sophocle . . . J'y reviens toujours avec un sentiment d'appartenance, chercher une part de mon identité, cet été encore.

Ajouter un commentaire