Grèce?: les créanciers de retour pour évaluer les réformes

Geórgios Katroúgalos, ministre grec du Travail, de la Sécurité sociale et de la Solidarité. - Photo SOOC

Geórgios Katroúgalos, ministre grec du Travail, de la Sécurité sociale et de la Solidarité. - Photo SOOC

Cinq mois après le nouveau plan d'aide, les créanciers sont de retour ce lundi à Athènes.
La réforme des retraites et les comptes publics restent dans le collimateur.

Les Grecs vont avoir comme une désagréable impression de déjà-vu. Ce lundi, les experts des créanciers sont de retour à Athènes pour lancer l'examen des réformes accomplies ces derniers mois. Un an après la victoire de la gauche radicale et sa promesse de mettre fin à l'austérité, le pays a dû en rabattre et il est retombé sous le joug des créanciers. L'octroi, en plein c?ur de l'été, d'un nouveau plan d'aide de 86 milliards d'euros s'est accompagné, comme les précédents, d'une longue liste de réformes à mener sans tarder et de nouveaux objectifs budgétaires. C'est sur la nouvelle réforme des retraites, pas encore finalisée, et l'état des finances publiques que les envoyés spéciaux de Bruxelles ont l'intention de concentrer leurs efforts à l'occasion de cette «? première revue?» du troisième mémorandum.

Une réforme sur mesure

«? Le projet de réforme des retraites qui rationalise le système tout en injectant des éléments de justice sociale a été plutôt bien accueilli par...

Explorez...

Ajouter un commentaire