Malgré leur réouverture partielle, les banques grecques restent fragilisées

Dans une banque d'Héraklion, en Crète, lundi matin. Beaucoup de retraités sont venus retirer les 300 euros auxquels ils ont droit d'ici vendredi.

Dans une banque d'Héraklion, en Crète, lundi matin. Beaucoup de retraités sont venus retirer les 300 euros auxquels ils ont droit d'ici vendredi.

Après plus de trois semaines de fermeture, les banques grecques ont rouvert lundi 20 juillet, dans tout le pays. « Tout se passe dans le calme, sans aucun énervement », se félicitait, en début de matinée, Yannis, agent de sécurité d'un établissement bancaire du centre d'Athènes. « Nous avons pour l'instant peu de demandes pour opérer des virements électroniques, car nombre de nos clients ont accès à ce type d'opération par Internet et ne se déplacent pas, explique le directeur de l'agence. Ceux qui sont venus ce matin sont des retraités. Ils viennent retirer en une fois les 300 euros auxquels ils ont droit pour la semaine, pour ne pas faire la queue tous les jours. » Dans une autre banque, le directeur précise avoir « rappelé du personnel en vacances pour assurer l'accueil » et fait en sorte de « renforcer la sécurité, en spécifiant bien à nos agents de se montrer sereins ».

A compter de ce lundi, et en vertu d'un décret publié samedi 18 juillet, le plafond de 60 euros de retrait par jour et par personne a été maintenu pour les Grecs. Mais, désormais, il est possible de retirer 420 euros par semaine directement au...

Explorez...
Ville: 

Ajouter un commentaire