Grèce: un directeur d'hôpital s'alarme, "des vies humaines sont en danger"

La crise avait déjà coupé dans les budgets des hôpitaux et le contrôle des capitaux menace aujourd'hui de conduire à une pénurie de médicaments. Le directeur d'un hôpital d'Athènes s'alarme: "Des vies humaines sont en danger".

Yiannis Kaloidas, un retraité de 61 ans atteint d'un cancer des os a besoin de médicaments coûteux pour combattre la maladie qui le ronge.

Avant la crise, les médicaments pour les maladies chroniques comme le cancer étaient largement subventionnés. Mais depuis, les malades doivent financer une part importante de leur traitement et tous n'en sont pas capables.

"Mes cachets coûtent 3.500 euros. J'ai une retraite de 500 euros. Si je dois prendre en charge ces coûts moi-même, c'est fini", explique le retraité.

C'est pour cela qu'il attend parmi de nombreux autres à l'hôpital Elpis d'Athènes.

L'hôpital ne peut lui fournir les médicament mais lui remet un document tamponné indiquant qu'il n'a pu avoir ses médicaments, mais peut les demander, sans s'acquitter du coût total, dans un dispensaire.

Comme M. Kaloidas, beaucoup de Grecs sans emploi ou avec des retraites et salaires réduits de 30 à 50%, ne peuvent plus...

Explorez...
Ville: 
Pays: 

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...