Victoire historique 3-2 de Panathinaïkos à Rome

ninis rome

Un but de Sotiris Ninis et deux buts de Djibril Cissé, le tout en moins de six minutes, et le ticket du Pana pour les 8e de l'Europa League est en poche ; les Romains n'en reviennent pas de l'exploit des Athéniens qui mirent fin à une série de 20 matchs sans défaite de Roma.

Les 8.000 supporters du Panathinaïkos qui avaient fait le déplacement à Rome pouvaient enfin fêter le moment historique. Vainqueur déjà du match aller à Athènes, même score 3-2, les Grecs se rendaient tout de même à Rome avec l'handicap des 2 buts encaissés à domicile.

Mais, une fois sur la pelouse de l'Olimpico, les "verts" ont allumé les "giallorossi" dès les premières minutes. Le duo d'attaque Ninis - Cissé tente une première intrusion à la 4e minute, sans succès toutefois. A la 9', c'est au tour des Italiens de menacer les buts de Tzorvas. Ils réussiront à ouvrir le score à la 11'.

Le but de John Arne Riise va avoir pour effet de mobiliser les joueurs de Paanathinaïkos qui manquent à nouveau de marquer à la 24'.

A la 39' Ninis renversé par De Rossi est dédommagé par un penalty, tiré par Cissé et envoyé directement dans les filets de Doni. Panathinaïkos égalise.

L'enfant prodige du Pana, Ninis n'a que 19 ans, revient deux minutes plus tard et offre un superbe deuxième but aux Verts (43'). Juste avant la mi-temps, à la première minute des prolongations, Ninis, toujours, lui, fait une passe à Cissé qui marque le 3e but !

A la reprise, les Romains jettent toutes leurs forces mais le défi est désormais impossible à réaliser : ils doivent marquer 4 buts pour se qualifier. Les Athéniens vont vivre quelques minutes de cauchemar sous la pression italienne mais en sortiront presque indemnes, encaissant un but à la 67' de De Rossi.

Deux minutes après, au contre, un tir de Katsouranis et une tête de Salpingidis échoueront tous deux sur les poteaux !

Puis à partir de la 70', l'entraîneur de verts, Nikos Nioplas, fait sortir Ninis qu'il remplace par Gilberto. Enfin, Katsouranis reçoit un carton rouge à la 90'.

A noter le fair-play des supporters italiens qui ont chaleureusement applaudi les vainqueurs.

"J'ai été impliqué dans les actions qui on conduit aux trois buts, mais je garde mes pieds sur terre. Il y avait une bonne ambiance dans le stade, et il était important de garder la tête froide. Je pense que nous l'avons fait ce soir et c'est pourquoi nous repartons avec la victoire", a dit Ninis après le match. "Ninis est un joueur fantastique. Il est jeune et il a démontré aujourd'hui pourquoi il est l'avenir du football grec", a ajouté de son côté Djibril Cissé.

Le Panathinaïkos affrontera le Standard de Liège au prochain tour.

i-GR

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...