M. Papandreou rencontre le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon

papandreou ki-moon

La question chypriote, l'appellation de la FYROM ainsi que la crise financière et les initiatives de l'Internationale Socialiste (IS) étaient au centre des entretiens lundi du président du PASOK et de l'IS, Georgios Papandreou, avec le SG de l'ONU, Ban Ki-moon au siège des Nations unies.

A l'issue de cet entretien, M. Papandreou a fait état d'une période critique pour le monde et nos questions nationales et déclaré avoir remercié le SG de l'ONU pour ses initiatives dans le cadre de la question chypriote. "J'ai fait part de mon entier soutien aux résolutions de l'ONU, et souligné qu'avec la présidence de Dimitris Christofias à Chypre, s'ouvrent de nouvelles perspectives qui nécessitent un soutien entier comme par exemple la valorisation du fait que Chypre est membre de l'UE. Nous devons exploiter l'acquis communautaire qui contribuera au cadre dans lequel devra être trouvée une solution juste et européenne".

En ce qui concerne l'appellation de la FYROM, M. Papandreou a réaffirmé "la ligne rouge" qu'il a tracé "pour une appellation composée à détermination géographique et utilisée dans tous les cas", soulignant à nouveau que "pour nous il n'existe pas d'autre question que celle de l'appellation".

Par ailleurs, M. Papandreou a présenté les positions de l'IS dont le praesidium s'est réuni vendredi au siège des Nations unies et déclaré "M. Ban Ki-moon connaît nos positions, il a suivi nos travaux et attend avec intérêt nos propositions sur la crise économique. Une proposition progressiste, une feuille de route pour faire face à la crise économique au niveau international. L'IS contribuera au soutien de l'ONU ainsi que de la gouvernance mondiale démocratique pour une société juste au niveau mondial".

i-GR/ANA-MPA

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire