Conférence générale de l'UNESCO : Papoulias pronne une "démocratie écologique"

Le président de la République, Carolos Papoulias, a lancé un message d'alerte et de mobilisation autour des valeurs de la mission fondamentale de l'UNESCO, lors d'une période, a-t-il souligné, de "mondialisation du malheur humain", prenant la parole jeudi lors de la 34e session de la Conférence générale de l'UNESCO, qui a lieu à Paris du 16 octobre au 3 novembre.

 

M. Papoulias était invité par le Directeur géénral de l'UNESCO, Koichiro Matsuura, et est accompagné par le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères, Petros Doukas, cette invitation coïncidant avec l'élection de l'ambassadeur grec, Georges Anastassopoulos, à la présidence de la Conférence générale pour les deux prochaines années.

Se référant à la fondation de l'UNESCO immédiatement après la Seconde Guerre mondiale, M. Papoulias a déclaré, en rendant hommage au rôle de l'Organisation dans le domaine éducatif, que "l'ignorance est l'ennemi de la coexistence pacifique entre les hommes", et mis l'accent sur l'importance essentielle de l'objectif de l'UNESCO en faveur de "l'égalité face à l'éducation".

M. Papoulias a fait ensuite référence aux incendies catastrophiques en Grèce, pour parler plus généralement de la destruction de l'environnement, le chef de l'Etat ne manquant pas de déplorer que la protection de la nature est "le seul héritage de l'humanité traité avec autant d'ingratitude et d'indécence", tout en appelant de ses voeux une "démocratie écologique".

Le président de la République a également mentionné la nécessité du retour des frises du Parthénon et rappelé qu'il s'agissait de "l'objectif d'une vie" pour l'actrice et ancien ministre de la Culture aujourd'hui décédée, Mélina Mercouri.

Le président de la Conférence, Georges Anastassopoulos, donnera dans la soirée un dîner en l'honneur de M. Papoulias et de la délégation grecque. L'ambassadeur de Grèce en France, Dimitris Paraskevopoulos, y assistera également. Plus tôt, le chef de l'Etat avait signé le livre des visiteurs officiels de l'UNESCO en écrivant "Lorsque les menaces de la guerre empoisonnent l'atmosphère, lorsque des milliers d'hommes souffrent de la faim et de pauvreté, les valeurs de l'UNESCO demeurent universelles".

Le chanteur grec, Georges Dalaras, donnera vendredi un concert à l'UNESCO pour fêter la nouvelle présidence grecque de la Conférence générale.

i-GR/ANA-MPA

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire