Eurobasket 2007 : La Grèce détrônée 82-77 par l'Espagne

eurobasket espagne

Les Grecs, champions d'Europe en titre, se sont bien défendus, mais ils n'ont pu résister à la pression des Espagnols qui jouaient à domicile dans cet Eurobasket 2007. La Grèce visait une sixième présence en finale, mais c'est l'Espagne qui réussit sa première. Décidément, la chance ne sourit pas aux Grecs lorsqu'ils croisent les Ibériques. Un an après la finale mondiale, ils ont dû s'incliner 76-58 lors du 2e tour, puis 82-77 samedi soir en semi-finales.

Malgré ce passif des Grecs, les Espagnols avaient de quoi s'inquiéter. Les enfants d'Olympe sont des habitués des miracles. La veille n'avaient-ils pas remonté un déficit de 16 points dans les 7 dernières minutes face à la Slovénie. La tension était donc présente dès le début du match et a même failli dégénéré en troisième partie avec un accrochage de Diamantidis avec Navarro. Mais restons sur la partie sportive. A la 5e minute, les Grecs mènent 6-10, mais les Espagnols reprennent sans tarder le leadership, 11-10. Calderon et Gasol en profitent pour installer leur équipe dans le confort, 24-18.

Les Grecs attendront la 18e minute pour réduire l'écart à 39-32. Il donc temps que cela chauffe. Sept points de suite et on allait se diriger vers les vestiaires avec un 39-39 si Gasol ne marquait ses deux point et ne redonnait pas l'avance à son équipe. Les Espagnols perdent leur sang froid, deviennent nerveux et agressifs. Heureusement les tirs de Navarro sont là pour les rassurer, mais les points sont durs à arracher face aux Grecs qui commencent à croire en leurs chances. L'écart dépasse rarement les deux points, d'un côté ou de l'autre. La Grèce finit la troisième partie avec un léger avantage (59-60).

En revenant pour la 4e partie, les Grecs paient lourd l'altercation de Navarro et de Vassilopoulos. Garbajosa bénéficie de 2 tirs après avoir été busculé par Tsatsaris. L'Esapgne repasse devant avec 64 points contre 60. A cinq minutes de la fin Spanoulis et Papadopoulos font à nouveau trembler les Espagnols ; la Grèce n'est plus qu'à deux points (67-65). Mais le potentiel est épuisé. Le retour de Calderon est fatal. L'avance des Espagnols se confirme et ils ne laissent le choix aux Grecs que de quelques tentatives aussi désespérées qu'insuffisantes pour rattraper les 6 points qui les séparent à 1'30 de la fin. Qu'à cela ne tienne, Zissis réduira l'écart à seulement deux points (78-76). Mais Garbajosa et Navarro n'ont pas laissé le miracle se produire.

La Grèce disputera (dim., 16/9 à 19h00) donc une troisième place face à la Lituanie qui a perdu 86-74 face à la Russie dans l'autre semi-finale de la soirée. Quant à l'Espagne pour sa première finale européenne elle aura affaire avec la Russie (le dimanche, 16/9 à 21h30).

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire