Nouvelle défection au Pasok. Stelios Papathemelis, un cadre historique, quitte le parti

papathemelis

Un des cadres historiques du PASOK, Stelios Papathemelis, député de Thessalonique, a annoncé dimanche qu'il se retirait du groupe parlementaire du parti, expliquant dans une note écrite les graves différends qui le séparent avec la politique du parti et sa transformation en un organe ne correspondant plus en rien "aux visions sociales et patriotiques d'Andreas Papandreou (le fondateur du mouvement)".

Cette annonce a été faite, sous les applaudissements de personnes venues lui apporter leur soutien lors de l'inauguration dimanche de ses nouveaux bureaux à Thessalonique, où étaient notamment présents les députés du PASOK et de la ND, MM. Spyriounis et Spiliopoulos respectivement, le préfet de Thessalonique, Panagiotis Psomiadis et l'ancien député de la ND, Costas Gioulekas.

M. Papathemelis a expliqué par écrit sa décision prise "après mure réflexion", indiquant que le PASOK actuel n'a aucun rapport avec le PASOK social et patriotique d'Andreas Papandreou et que, transformé en un "PASOK modernisateur" il est responsable du laxisme des citoyens "autrefois actifs" retranchés à présent dans une vie privée et devenus des "consommateurs apolitiques", le critiquant aussi de "satisfaire aux intérêts de l'establishment qui peut ainsi agir en toute liberté et sans aucun contrôle social et politique". M. Papathemelis dénonce par ailleurs une direction du parti "fonctionnant comme une fratrie et mettant sur une liste noire tous ceux qui n'en font pas partie".

M. Papathemelis, dont la carrière politique remonte à 1974, a été élu député du PASOK dans la 1ere circonscription de Thessalonique à toutes les élections depuis 1981 il a été secrétaire d'Etat à l'Education, ministre de Macédoine-Thrace et ministre de l'Ordre public.

De Samos où il assistait aux cérémonies du 91e anniversaire du rattachement de l'île à la Grèce, le porte-parole du gouvernement, Christos Protopapas, informé de la décision de M. Papathemelis de se présenter comme député indépendant, a déclaré que "l'annonce de M. Papathemelis est un aboutissement inéluctable" étant donne ses prises de positions, ajoutant que "le PASOK continue avec tout son monde". M. Protopapas a indiqué que la liste des députés du PASOK se présentant aux prochaines élections serait publiée vendredi prochain.

Le ministre de l'Intérieur, Costas Scandalidis, a parlé en termes élogieux du député sortant, faisant remarquer qu'il n'est pas le premier ni le dernier à quitter le parti. Et optimiste, il a ajoute que "les portes du parti restent toujours ouvertes, et nous attendons qu'il revienne. Nombreux sont ceux qui sont partis et sont revenus".

Le ministre de la Culture, député de Thessalonique, Evanghelos Venizelos, a exprimé pour sa part ses "regrets", estimant qu'"il faut être sincère dans ses choix idéologiques et politiques". "Ceci vaut pour M. Papathemelis mais aussi et encore plus pour le PASOK", a-t-il ajouté.

Par ailleurs le député du PASOK, Kyriakos Spiriounis, présent à l'inauguration des bureaux de M. Papathemelis à Thessalonique, critiquant les longs mandats du Premier ministre a confirmé une nouvelle fois qu'il ne se représentait pas "tant que Simitis serait Premier ministre".

La défection de Stelios Papathemelis vient s'ajouter à une liste de 15 autres députés du Pasok qui ont annoncé ne pas vouloir se présenter aux prochaines élections ou du moins pas sous les couleurs du Pasok, parmi lesquels plusieurs personnalités comme St. Benos, Th. Katsanavas, E. Papazoi ou encore l'ex-secrétaire général du Pasok, Costas Laliotis qui ne veut figurer qu'en dernière position sur la liste des candidats-députés d'Etat. Il n'est pas exclu que demain, mardi, le Premier ministre, Costas Simitis, dans une tentative d'arrêter l'hémorragie, demande un engagement ferme de ses candidats avant la publication de la liste vendredi.

i-GR/ANA

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...