Les écoliers grecs de Paris ont déjà accueilli le père Noël.

Ils étaient une centaine dimanche après-midi 16 décembre, venus des trois écoles parisiennes (Küss, Bergson et St Stéphane) où ils se réunissent les mercredis et samedis après-midi pour les cours de Grec, à s'impatienter au passage du père Noël à la Maison de la Grèce.

Une grande réussite donc pour l'arbre de Noël organisé par la Communauté Hellénique et la Communauté chypriote pour les petits grecs de Paris. Pour les faire attendre sans trop stresser les parents rien de mieux qu'un dessin animé (américain certes mais en version traduite en grec) sur grand écran. Après quoi, Ai Vassilis pouvait distribuer généreusement ses cadeaux.

Les mamans ont accueilli l'arrivée du grand barbu en entonnant les 'Kalanta' : Arhiminia ki arhixronia… kai tou hronou.

Rendez-vous est pris, avec les adultes cette fois, début janvier pour la galette des rois, mais auparavant Andréas Tsapis, président de la Communauté grecque de Paris, a saisi l'occasion pour annoncer que le 6 janvier à midi, jour de l'Epiphanie, les popes grecs allaient respecter la tradition et jeter la Sainte-Croix dans... la Seine, depuis le Pont Alma, une première à Paris de mémoire de grec. Petite contrainte: la baignade étant interdite dans la Seine, les jeunes hommes qui voudraient s'y jeter pour ramener la Croix ne pourront pas démontrer leur talent!

La Communauté marseillaise organisait également son arbre de Noël hier.

En Grèce, le père Noël ne vient pas du Nord froid mais de Kaissariani (Césarée) car c'est un vrai Saint, l'évêque de Césarée et théologien grec du IVe siècle, Saint Basile le Grand, qui a adopté la cape rouge, la barbe blanche, le décor enneigé et la descente par la cheminée pour distribuer sa générosité aux enfants. En Grèce, le jour de Saint Basile coïncide avec le Jour du Nouvel An, jour aussi de la galette des rois puisque Basile (Vasileus=roi) porte également un nom royal !

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...