Valse hésitation socialiste parlementaire européenne avec la Turquie.

1 contribution / 0 nouveau(x)
profil sans photo
Valse hésitation socialiste parlementaire européenne avec la Turquie.

Union européenne: rapport sur la Turquie atténué ?
Publié le 20/09 à 17:08 sur france2.fr

[u]Le groupe socialiste au Parlement européen propose d'adoucir un rapport très critique sur la Turquie[/u]

Les socialistes (seconde force politique au Parlement) entendent corriger "[u]les déséquilibres[/u]" de ce rapport, voté en commission par les députés début septembre.

Ils proposent notamment de retirer un paragraphe du texte qui fait de la reconnaissance du génocide arménien par la Turquie une condition préalable à une éventuelle entrée dans l'UE.

"[u]Nous n'avons jamais eu l'intention de rudoyer la Turquie (...), nous allons donc déposer des amendements pour le rendre plus positif[/u]", a indiqué le Néerlandais Jan Marinus Wiersma, vice-président du groupe socialiste au Parlement européen.

Il a également estimé que devait être revue la partie du texte laissant ouverte la possibilité que les négociations d'adhésion lancées en octobre dernier avec la Turquie puissent déboucher sur un "partenariat privilégié" avec l'UE plutôt qu'à une véritable adhésion.

"[u]Il doit être clair que ces négociations sont des négociations d'adhésion et pas autre chose[/u]", a déclaré l'eurodéputé néerlandais.

Le rapport, voté en septembre à une large majorité de 53 voix contre 6 et 8 abstentions par la commission des Affaires étrangères, constatait des "[u]manquements persistants[/u]" et des "[u]progrès insuffisants[/u]" [u]dans les réformes engagées par la Turquie pour adhérer à l'UE, notamment "en matière de liberté d'expression, de religion et de droit des minorités, de relations entre civils et militaires, de mise en oeuvre de la loi sur le terrain, de droits des femmes, de droits syndicaux, de droits culturels et d'indépendance judiciaire[/u]".

Le texte doit être examiné la semaine prochaine lors de la session plénière du Parlement européen à Strasbourg.

---------------------

Faut-il des commentaires? Ou des définitions?
Ce député socialiste néerlandais, un élu, trouve qu'il faut: adoucir, ne pas être très critique, qu'un génocide est négligeable, qu'on rudoie un pays (doux envers les Arméniens, les Romii, les Kurdes, les Chypriotes, les minorités...)
Toutes mes félicitations Monsieur le Député!

Ça pourrait aussi vous intéresser...