la femme en Grece

3 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
profil sans photo
la femme en Grece

Bonjour a tous,

un article paru sur le petit journal d`Athenes celebrant aussi la journee de la femme, divers chiffres faisant reference a la fecondite, le travail, le chomage etc...un complement du post de Gisele sur la parite.

Merci au "Petit journal d`Athenes" pour l`article.

CHIFFRES - Que devient la femme grecque ?
La Journée Internationale de la Femme, hier, a été l’occasion pour la presse grecque de publier quelques chiffres relatifs à la situation des femmes. La réputation "machiste" de la Grèce est-elle encore justifiée ? Quelles sont les différences et les similarités au sein même de l’Europe ? Une étude d' Eurostat propose des éléments de comparaison.

Fécondité
Les Grecques ont moins d’enfants que la plupart des Européennes. Le taux de fécondité enregistré est légèrement inférieur à la moyenne européenne avec 1,29 enfants contre 1,5.
Elles donnent naissance à leur premier enfant à l’âge de 28 ans, alors qu'il y a 10 ans leur premier enfant naissait à l’âge de 26,4 ans.
Durée de vie
En Grèce, comme dans tous les Etats membres, les femmes ont une espérance de vie plus longue que les hommes. Elles atteignent l’âge de 81,4 ans contre 76,6 ans pour les hommes. En Europe, l’espérance de vie d’une femme est moins élevée (81,2 ans en moyenne). Les Grecques de plus de 65 ans représentent, en 2004, 55,3% de la population féminine, contre 59,3% dans l’ensemble de l’Europe.
Etudes / Scolarité
Dans la tranche d’âge des 20-24 ans, 88,7% des femmes ont terminé l’enseignement secondaire contre 79,4% chez les hommes. En Europe, ces mêmes chiffres sont de 80% pour les femmes et 74,6% pour les hommes. Par ailleurs, en Grèce, 51% des étudiants de l’enseignement supérieur sont des femmes contre 54,6% en Europe.
Les Grecques sont d’avantage attirées par les sciences sociales et les disciplines artistiques (73,5%) que par les sciences et les mathématiques (37,2%).
Emploi
Seul 1 poste de cadre sur 4 est occupé par une femme. Des efforts restent à faire dans ce domaine, l’Europe affichant 1/3 de cadres de sexe féminin.
Le salaire moyen de la population active féminine est environ 10% inférieur à celui des hommes alors que ce taux est de 15% dans l’ensemble de l’Europe.
Le taux d'emploi, c'est-à-dire le pourcentage de la population en âge de travailler ayant un emploi, est plus faible pour les Grecques que pour les européennes en général (46,2% contre 56,3%).
Chômage
Le taux de chômage touchant les femmes grecques en 2006 atteint 15,5%, alors qu’il est de 9,6% en Europe. Pour comprendre ces données, il faut prendre en compte le fait que, en Europe, 32,6% des femmes travaillent à temps partiel alors quen Grèce, seulement, 9,1% connaissent cette situation.
Delphine Millet Prifti (LPJ Athènes) 9 mars 2006

profil sans photo
Re: la femme en Grece

Bonsoir Laurent

Très intéressant cet article du petit journal d'Athènes il traduit le fait que beaucoup reste à faire pour le travail des femmes notamment et pour les postes de responsabilité. c'est un peu la même chose en France pour les postes de cadre sans compter que, à poste égal il est souvent moins rémunéré que celui des hommes.

Mais peut être il manque la réponse à la question de savoir quel pourcentage de femmes qui ne travaille pas est heureux de cette situation. C'est aussi une autre conception de la condition féminine.

profil sans photo
Re: la femme en Grece

Bonsoir Irene,

Ravis de te relire a nouveau, ta derniere phrase est tout a fait pertinente, on semble oublier qu`une categorie de femmes peuvent etre epanouis dans leur foyer, on associe un peu facilement aujourd`hui l`emancipation de la femme a un ideal, mais l`est il vraiment ? il serait interessant de savoir combien de femmes reveraient de plus avoir a travailler car bon nombre d`entre elle le font pas necessite economique.
Je reviens juste sur la natalite exprimee sur l`article, il est traduit tres faible, il faut prendre en compte que les " conditions economiques " de cette natalite ne sont pas les memes qu`en France, en France tous les frais medicaux depuis le debut de la fecondation jusqu`a l`accouchement sont pris en compte, en Grece la naissance d`un enfant peut couter tres chere et la venu d`un deuxieme deviens vite un handicap. Echographie tous les mois, amiosysnthese 600 EU, accouchement pouvant aller jusqu`a 10.000 EU, certes vous n`etes pas obligez de consulter que des prives mais...cela donne une addition salee.

Ça pourrait aussi vous intéresser...