Apres hesitation

17 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
profil sans photo
Re: ak

Avec ce genre de post, il est facile d'evaluer l'objectivité des participants au forum. Il devient alors clair que les personnes comme Ak, ne peuvent accepter la dure realite des faits. Le nationalisme prime sur le realité, mais heureusement que tout le monde ne voit pas en la Grece comme LE pays parfait, LE modele a suivre.

PS : je voudrais remercier AK pour sont Nieme post pour critiquer la Turquie. C'est vrai qu'il n'y a rien de plus important pour les grecs que la situation en Turquie. Vu qu'il n'y se passe rien de bien mechant en Grece.

profil sans photo
Re: ak

Vos posts Scriptums sont lassants, depuis que je vous lis sur ce forum,vous n'écrivez que pour critiquer la Grece,(c'est votre droit) mais alors ne critiquez pas les autres de faire, ce que vous faites a longueur de forum.

profil sans photo
Re: Apres hesitation

Lorsque la Grèce n'était pas encore ce qu'elle est devenue aujourd'hui, du point de vue économique s'entend, et qu'un grand nombre de ses enfants partaient pour l'étranger ( écouter les chansons de S.Kazantzidis des années 50 et 60) car le travail et l'argent pour nourrir la famille manquaient,on ne se posait pas la question si on allait indisposer les habitants de ces pays. On trouvait normal, (et cela l'est encore) de s'expatrier pour survivre.
De pays d'émigration, le Grèce est devenue pays d'immigration.Aujourd'hui, des hommes et des femmes quittent leur pays pour essayer également de survivre (personne ne quitte son pays de gaité de coeur me semble t-il.
Si un peuple devait être compréhensif devant cet état de fait, je pense que c'est bien le peuple grec, comme tous les peuples à forte diaspora d'ailleurs.
Il me semble donc un peu paradoxal que le peuple hellène soit aujourd'hui le vilain petit canrd de l'Europe, concernant l'immigration.
Mais l'être humain est ainsi fait qu'il a une propension à oublier les mauvais moments.
Allez, yassas kai chronia polla.

profil sans photo
pas d'accord du tout

ce n'est pas parce qu'un pays a connu un mouvement démigration massif qu'il doit ne pas avoir de politique migratoire; tous les pays dovient en avoir une

ca c'est des histoires pour les enfants

d'ailleurs la grèce continue d'être un pays d'émigration

énormément de jeunes diplômés partent car la grèce est sclérosée

par ailleurs ces grandes généralités sur les grecs qui sont partis à l'étranger n'ont rien à voir avec la question de l'immigration clandestine qui est un fléau y compris pour les immigrés eux mêmes

quand les grecs partaient travailler en allemagne, ou en france dans les usines citroen, c'était à la demande de ces pays

en australie où il y a beaucoup de grecs, l'immigration est ultra contrôlée

en plus ce ne sont pas des australiens, des américains, des allemands qui s'installent en grèce alors je ne vois pas quelle réciprocité il devrait y avoir avec l'albanie ou le pakistan

il y a 10 millions de grecs à l'étranger minimum; la grèce doit donc accueillir 10 millions d'immigrés pour racheter sa dette à l'humanité?

profil sans photo
Re: pas d'accord du tout

Qui parle de racheter sa dette à l'humanité?
Bien sûr que tout pays doit avoir une politique migratoire
Ne mélangeons pas tout cher ak.
Vous dites que la Grèce est encore un pays d'émigration, peut-être, mais plus pour les mêmes raisons qu'il y a 40 ans.
De plus, vous parlez d'immigration clandestine, mais rien dans le sondage n'en fait état, il est simplement dit que 84,7% des Grecs considèrent les immigrés comme une menace, On ne parle pas de clandestins mais simplement d'immigration.
Mon propos, qui ne se veut absolument pas polémique, est simplement de dire que des gens qui ont eu faim devraient avoir un peu plus de compassion et de compréhension pour des gens qui à leur tour ont faim.
Voyez aujourd'hui ce qui se passe dans l'enclave espagnole au Maroc où des milliers de gens venus d'Afrique noire risquent leur vie et certains la perdent, pour essayer de trouver une vie meilleure en Europe. Vaste problème quasi insurmontable qu'il faudra pourtant un jour essayer de résoudre.
J'ai abordé cette discussion uniquement sur le plan humain et pas sur des considérations politiques, ou de je ne sais quelle réciprocité, comme votre propos l'indique.
Mais aujourd'hui,il est vrai que dans nos sociétés occidentales, le matérialisme et l'économique ont définitivement fait passer au second plan l'aspect humain. N'est-ce pas Platon qui a dit que l'homme était la mesure de toute chose?
On en est bien loin, hélas.

profil sans photo
d`accord

Et comme le dit Pavlos, le theme de ce post ce porte sur le cote humain car la raison pour laquelle j`ai aborder ce sujet n`etait pas la realite de la statistisque mais les propos de la sociologue qui merite plus que l`on s`y interesse plutot que de repartir dans un debat qui va vite tournee au vinaigre.

Merci Pavlos de ce commentaire realiste et intelligent.

Pages