Le cimetière de Phalère et la société athénienne de l’époque archaïque

Type d'évènement: 
Cimétière du Phalère. Vue aérienne du chantier

L’idée que les premières communautés grecques se faisaient de la mort peut être appréhendée par l’étude de leurs coutumes funéraires. Ces dernières décennies, de nombreuses études d’ensemble sur le sujet sont parues, grâce aux diverses fouilles qui sont l’une après l’autre l'objet de publications. Des informations provenant de sites nouveaux viennent continuellement enrichir la matière, ce qui permet de réviser bien des approches anciennes.

À l’occasion de la construction du Centre Culturel de la Fondation Stavros Niarchos dans le Delta du Phalère (2012-2016), des fouilles ont été effectuées– et se poursuivent encore aujourd’hui –, qui mettent au jour un vaste cimetière de plus de 1 900 sépultures recouvrant une large période (8e – 4e siècle. av. J.-C.). Le cimetière de Phalère est une source de données inédites, sans cesse renouvelées, dont l’étude a offert ces cent dernières années une grande diversité d’informations autour de la mort.

Par Stella Chryssolaki, directrice des antiquités du Pirée et des îles.

Total de votes : 0
Dates et Lieux: 
Jeudi, 24 octobre, 2019 - 12:30
Prix: 
de 4 € à 8 €

Écrire votre avis