Nea Dimokratia

Nea Dimokratia en quelques dates

18 oct 1918

Naissance à La Canée (Hania) en Crète de Konstantinos Mitsotakis, président du parti conservateur de Nea Dimokratia et premier ministre.

18 oct 1981

Andreas Papandreou à la tête du PASOK gagne les élections législatives : PASOK 48,07%, Nea Dimokratia (ND) 35,87%, KKE 10,93%.

2 juin 1985

Le Pasok, mené par Andreas Papandreou, remporte les élections avec 45,25% des voix contre 40,8% pour Nea Dimokratia.

5 nov 1989

Première élection à la députation de Dora Bakoyannis dans le nome d'Eurytanie, en Grèce centrale, sous la bannière du parti du centre-droite, Nea Dimokratia.

2 jan 1990

Décès de Evanghelos Averof, à l'âge de 80ans, homme politique, président du parti de Nea Dimokratia et plusieurs fois ministre.

8 avr 1990

Troisièmes élections législatives de l\'année ! Nea Dimokratia (ND, conservateurs) conduite par Konstantinos Mitsotakis obtient 150 sièges (46,88%), le PASOK (socialistes) 123 sièges (38,61%) et Synaspismos (communistes réformateurs) 19 sièges (10,2%).

10 oct 1993

Les socialistes conduits par Andreas Papandreou sortent vainqueurs des élections législatives : PASOK 46,88%, ND (K. Mitsotakis) 39,30%, Politiki Anoixi 4,88%, KKE 4,54%, synaspismos 2,94%.

14 oct 1993

Battu aux élections législatives, quatre jours plus tôt, Konstantinos Mitsotakis démissionne de la présidence de Nea Dimokratia.

12 juin 1994

Nana Mouskouri élue député européen sous la bannière de Nea Dimokratia, le parti de centre-droite grecque, à l'issue des élections européennes de 1994.

12 juin 1994

Quatrièmes élections directes des parlementaires européens. En Grèce, le PASOK (socialiste) arrive premier avec 37,6% des votes, suivi par la Nea Dimokratia (conservateurs) 32,6%, Politiki Anoixi 8,6%, KKE et Synaspismos 6,2% chacun.

22 sep 1996

Le parti socialiste (PASOK) sort vainqueur des élections législatives avec 41,49% des voix et 162 sièges, suivi des conservateurs de Nea Dimokratia 38,12% et 108 sièges, les communistes KKE 5,61% et Synaspismos 5,12%, et les centristes du DHKKI 4,45%.

21 mar 1997

Costas Caramanlis succède à Miltiadis Evert à la tête de Nea Dimokratia, le parti conservateur grec.

30 nov 2009

Antonis Samaras gagne les primaires de Nea Dimokratia avec vote des militants, organisées pour la première fois dans l'histoire du parti conservateur ; avec 50,2% des votes contre sa concurrente Dora Bakoyannis 39,7%, Antonis Samaras succède ainsi à Costas Caramanlis à la tête de la grande formation grecque du centre-droit.

17 juin 2012

Après un essai manqué un mois plutôt où aucune majorité claire ne s'était dégagée pour former un gouvernement, Nea Dimokratia (centre-droit) conduite par Antonis Samaras parvient à remporter 29,7% des votes, suivi de près par SYRIZA (gauche radicale, 26,9%). Suivent le PASOK (socialiste) avec 12,3%, Les Anexartitoi Ellines (droite, 7,5%), Chrysi Avgi (Aube Dorée, extrême-droite, 6,9%), le DIMAR (Gauche démocratique, néo-communistes, 6,25%) et le KKE (communistes, 4,5%)