élections

élections en quelques dates

15 jan 1822

A l'issue des travaux de la 1re Assemblée Nationale des Grecs, Dimitrios Ypsilantis est élu Président du Parlement.

17 nov 1902

Les deux partis en compétition, le Parti National de Theodoros Deligiannis et le Nouveau Parti de Georgios Theotokis, sortent à égalité, avec 102 sièges chacun, des élections législatives. Pendant les 5 jours qui suivent, les militants des deux camps s'affrontent violement dans les rues d'Athènes.

28 nov 1910

Impressionnante victoire aux élections du parti des Libéraux de Eleftherios Venizelos qui emporte 307 sièges sur les 362 au Parlement.

20 aoû 1928

Eleftherios Venizelos sort grand vainqueur des élections nationales.

5 mar 1933

Malgré les rumeurs que le gouvernement d'Eleftherios Venizelos ne rendrait pas le pouvoir en cas de défaite, les élections législatives donnent la majorité à l'Union de la majorité conduite par Panagis Tsaldaris et soutenue par Georgios Kondylis et Ioannis Metaxas.

6 mar 1933

Le général de l'armée Nikolaos Plastiras organise un coup d'Etat visant à instaurer une dictature sur le modèle de Mussolini afin de maintenir au pouvoir le Premier ministre Eleftherios Venizelos qui, la veille, venait de perdre les élections législatives. Avec les généraux des provinces qui refusent de suivre le mouvement et menacent de descendre sur Athènes, le coup d'Etat est avorté.

3 avr 1951

Le parlement grec vote la loi accordant l'égalité des droits civiques aux femmes et par conséquent ouvrant le droit aux femmes d'être candidates aux élections municipales et parlementaires.

16 nov 1952

Alexandros Papagos, à la tête de l'Alerte hellénique (Ellinikos Synagermos, conservateurs) allié du centriste Georgios Papandreou, gagne les élections législatives en emportant 247 des 300 sièges du parlement. La gauche représentée par l'EDA reste hors du parlement. L'Union du Centre (EPEK) de Nikolaos Plastiras obtient 31 sièges et les libéraux (centre gauche) de Sofoklils Venizelos 20 sièges.

24 déc 1963

Le gouvernement nouvellement nommé de Georgios Papandreou (centre-gauche) avec le soutien des communistes de l'EDA, n'ayant pas la majorité absolue, démissionne et annonce la tenue de nouvelles élections.

16 fév 1964

L'Union du Centre, dirigée par Georgios Papandreou emporte largement les élections législatives avec 52,72% des votes. La coalition entre l'ERE (droite) de Panagiotis Kanellopoulos et le Parti des Progressistes de Spyridon Markezinis obtient 35,26%, l'EDA (gauche démocratique) 11,8%.

8 déc 1974

Fin de la royauté en Grèce après le référendum pour le régime politique qui a suivi la chute des colonels et par lequel les Grecs se déclarent à la large majorité des 69,2% pour une république non royaliste.

18 oct 1981

Andreas Papandreou à la tête du PASOK gagne les élections législatives : PASOK 48,07%, Nea Dimokratia (ND) 35,87%, KKE 10,93%.

2 juin 1985

Le Pasok, mené par Andreas Papandreou, remporte les élections avec 45,25% des voix contre 40,8% pour Nea Dimokratia.

8 avr 1990

Troisièmes élections législatives de l\'année ! Nea Dimokratia (ND, conservateurs) conduite par Konstantinos Mitsotakis obtient 150 sièges (46,88%), le PASOK (socialistes) 123 sièges (38,61%) et Synaspismos (communistes réformateurs) 19 sièges (10,2%).

10 oct 1993

Les socialistes conduits par Andreas Papandreou sortent vainqueurs des élections législatives : PASOK 46,88%, ND (K. Mitsotakis) 39,30%, Politiki Anoixi 4,88%, KKE 4,54%, synaspismos 2,94%.

Pages

Autres contenus tagués "Elections" dans :