Aller au contenu principal

En Grèce, les tâches ménagères restent plus qu’ailleurs en Europe du ressort des femmes

Published in Le Monde on
Ile grecque de Naxos, dans les Cyclades.  TIBOR BOGNAR / PHOTONONSTOP
Légende

Ile grecque de Naxos, dans les Cyclades. TIBOR BOGNAR / PHOTONONSTOP

Le pays figure parmi les moins équitables en termes de partage des responsabilités domestiques, d’après une étude portant sur quinze Etats européens. Les Grecques passent plus de quatre heures par jour à s’occuper de leur maison et de leurs enfants.Ile grecque de Naxos, dans les Cyclades. TIBOR BOGNAR / PHOTONONSTOP

« Quand j'ai emménagé dans l'appartement de mon ex-conjoint, sa mère venait encore faire le ménage et livrer, chaque semaine, des petits plats. Il s'attendait sans doute à ce que je prenne son relais, mais cela n'a pas été le cas… Nous nous sommes séparés au bout de quelques mois de cohabitation », raconte Maria, une trentenaire qui ne semble pas surprise par les résultats d'une enquête récente sur le partage des tâches domestiques, menée par le Centre d'études démographiques de Barcelone dans quinze pays européens (Autriche, Belgique, Estonie, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Hongrie, Italie, Norvège, Pologne, Roumanie, Serbie, Espagne, Royaume-Uni).

Réalisée auprès de plus de 74 000 couples avec enfant mineur, l'étude révèle qu'en Grèce les femmes passent en moyenne 282 minutes (soit plus de 4 heures) par jour à s'occuper de la maison, des courses, de la cuisine, des enfants, contre 59 minutes pour les hommes, ce qui fait de la Grèce le pays européen où la gent…