Au Karabakh, les adieux des Arméniens au monastère orthodoxe de Dadivank

La population locale est venue se recueillir une dernière fois dans ce lieu sacré, construit entre le IXe et XIIe siècle, avant sa rétrocession à l'Azerbaïdjan.

Ils viennent par dizaines, recueillis et souvent en larmes. À trois jours de sa rétrocession à l'Azerbaïdjan prévue par le cessez-le-feu au Nagorny Karabakh, le monastère arménien de Dadivank reçoit ses derniers pèlerins.

À lire aussi : Les Arméniens s'inquiètent pour le patrimoine du Haut-Karabakh passé sous contrôle azéri

Les armes se sont tues en début de semaine autour de l'enclave arménienne sécessionniste, après plus d'un mois d'affrontements et une humiliante défaite face aux troupes azerbaïdjanaises, qui, au terme d'un accord parrainé par la Russie, reprendront possession du gros des territoires perdus lors d'une guerre dans les années 1990.

À lire aussi : Haut-Karabakh : un accord de «cessez-le-feu total» signé entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan

Avec ses hautes montagnes, ses gorges à pic et ses pentes boisées et abruptes, le district de Kalbajar doit repasser sous le contrôle de Bakou dimanche. Y compris ce lieu cher aux Arméniens: le monastère de Dadivank.
Supposément fondé aux premières...

Commentaires

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...