Traduction texte grec sur image

26 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
photo de André MATHIEU
D' abord désolé à vous deux,

D' abord désolé à vous deux, j'ai un peu mélangé la chronologie des messages, alors ma question est sans objet: tu as l'air formel, le fusil est bien français...

Et pour le "Χ" et l'inscription encore merci pour toutes ses informations sur la langue, les lieux et le reste. C'est fou comme avec une petite pyrogravure on peut voyager et réver autant... A propos Claudy, penses-tu que, toi qui peut toucher la crosse, il s'agit bien d'un "Δ" donc y-a-t-il une trace de brûlure là où doit se trouver la barre horizontale du "Δ"? 

profil sans photo
confirmations et précisions

Bonjour à tous,

Oui André, je confirme, ce fusil est 100% français ; il s'agit d'un fusil du modèle 1857, fabriqué par la manufacture Impériale de Châtellerault en 1862. Il porte tous ses marquages et poinçons français.
Je n'en connais pas l'historique car je l'ai eu sur une vente aux enchères.

Le système 1857 est le dernier produit des fusils français à chargement par la bouche et mise à feu à percussion (avec un chien qui vient percuter une amorce) ; ces fusils sont devenus très rares car, étant les derniers fabriqués et donc encore en très bon état, ils ont été massivement transformés au système 1867 à chargement par la culasse (dit à tabatière).

Autre chose d'intéressant au sujet de ces fusils, c'est qu'il est connu que la manufacture de Tulle avait reçu en août 1861 une commande d’armes à livrer à la Grèce, dont mille fusils 1857. Il est probable que ces armes faisaient partie d’une commande plus large négociée entre gouvernements et que la fabrication ait été répartie entre plusieurs manufactures, ce qui pourrait expliquer la fabrication à Châtellerault d'un fusil destiné à l'exportation (mais là aucun document ne le prouve).
Je pense que cela peut être le cas pour celui-ci car il ne porte pas de numéro d'affectation, ni sur le canon, ni sur la joue gauche de la crosse ; ces numéros étaient apposés par les armuriers des corps de troupe à l'attribution des armes (ce ne sont pas de numéros de série, ceux-ci n’apparaissent qu'à partir du modèle 1866, le fameux fusil Chassepot). Ce fusil n'a donc jamais été attribué à un soldat d'un régiment français ; on retrouve parfois des armes dont c'est le cas, mais c'est rarissime et elles sont en général quasiment neuves car elles n'ont jamais été déstockées avant leur passage en milieu civil.

Pour ce qui est du marquage de crosse, je confirme, il s'agit bien d'un "Δ", le marquage est peu profond à cet endroit, mais il est parfaitement nef, cela ne peut être une rayure ou un défaut du bois.
Il doit bien s'agir de Demitrios Bernadakis, son passé militaire plaidant d'autant plus pour le fait qu'il ait pu avoir un certain goût pour les armes.

Sachant que l'arme a été produite en 1862, puis vraisemblablement expédiée en Grèce, et que par ailleurs D. Bernadakis est mort en 1870, sans retourner dans son pays d'origine pour y finir sa vie, je m'interroge donc sur le sens du voyage de l'arme puisqu'il semble acquis que le tampon est un tampon d'expédition.

Doit-on plutôt lire :
1) de Petroupoli (Saint-Petersbourg)
2) (par) D.Venardakis
3) vers la Crète
Ce qui donnerait le lieu d'expédition, le nom de l'expéditeur, et le lieu de destination.
Ou au contraire :
1) vers Petroupoli (Saint-Petersbourg)
2) (pour) D. Venardakis
3) de Crète (ou le crétois, puisqu'il avait de la famille en Crète)
Cela donnerait le destinataire, le nom du destinataire, et le lieu d'expédition (ou une référence aux origines crétoises du destinataire).
(je me suis un peu mélangé les pinceaux dans mon dernier post... les joies du copier-coller)
Peux-tu me dire ce que tu en pense, André?

Personnellement, je pense que d'un point de vue logique et non linguistique, la seconde version se tient mieux, du fait du peu de temps entre la production de l'arme et la mort du destinataire, seulement huit ans. Je pense cela car avant de tomber dans le domaine commercial et civil, il fallait que l'armée grecque déclasse ces armes et que ce type d'armement n'est pas devenu obsolète avant la fin des années 60 du XX° siècle.

En tout cas, merci pour ton intérêt sur le sujet ; par ailleurs, je trouve cela bien sympa de voyager autant à partir d'un simple tampon sur une arme qui a près de 160 ans...

Bien cordialement.
Patrice

profil sans photo
Digressions sur le fusil

re-bonjour,
Je me suis dit que vous solliciter sans vous donner l'occasion de voir ce vieux fusil n'est pas très correct de ma part.
Si vous voulez y jeter un œil, j'ai posté un sujet le concernant sur mon forum habituel, voici le lien :
http://www.tircollection.com/t41024-fusi...
Vous pouvez accéder en lecture seule au sujet, et voir les photos que j'ai postées.
A presque 160 ans, il n'est pas mal conservé, non?
Il sera encore mieux une fois que je l'aurai débarrassé du peu de rouille qu'il présente ; cela le préservera pour encore de très nombreuses années.
Bien cordialement.
Patrice

photo de André MATHIEU
Beau forum et regarde le livre

Voilà à chacun son tour de faire un tour sur le forum de l'autre! Beau forum d'armes. Comme je ne suis qu'un jeune, je n'ai pas pu poster de lien pour suivre la trace de ce fusil dont je n'ai pas su voir malheureusement de photos ! Pourtant c'est juste ce que peuvent faire les enfants comme moi! 

Alors plus sérieusement voici une première approche en attendant tes photos.

Jette un coup d'oeil sur ce pdf  au environ de la page 22 et dis-moi si le type de ton fusil s'y trouve! le pdf est OCRisé tu peux donc copier et traduire. On parle d'une commande de 1000 fusil avec soupape Palmer brevètée jusqu'en 1863?? Mais ce n'est qu'un début...poursuivons le ...

photo de André MATHIEU
N'ayant toujours pas vu le

N'ayant toujours pas vu le fusil je dois dire que je m'y perds de plus en plus! J'ai lu énormément sur le "Chassepot" mais je suppose que le tien est le modèle avant. A-t-il un nom autre que le "1857"? J'ai lu aussi sur le "Gras" ... 

Donc je me mets en pausse et deverouille le canon!

profil sans photo
Bienvenue !

Bonjour André,
Bienvenue sur notre forum !
Tu verras, c'est passionnant.
Normalement, les photos s'affichent systématiquement même sans être connecté, si tu ne peux les voir c'est sans doute une question de configuration de ton navigateur ; personnellement j'utilise Chrome, c'est plus simple.
Mon fusil est effectivement un modèle d'avant le Chassepot qui est un modèle 1866, le Gras est le modèle 1874.
Le fusil modèle 1857 (c'est sa dénomination officielle) est donc plus ancien et à chargement par la bouche.
Malheureusement je ne peux pas mettre de photo ici et, il sera difficile d'en trouver via Google, ces fusils sont devenus rarissimes... tu pourra juste trouver des photos de modèles transformés à tabatière ce qui fut le cas de la quasi-totalité de ces armes.
Si tu veux un petit aperçu de sa configuration générale, tu peux faire une recherche d'images du modèle 1842, ils sont très semblables.
Amitiés.
Patrice

profil sans photo
lien à voir

Ah si, on peut quand même en voir un en suivant ce lien :
http://armesfrancaises.free.fr/fusil%20d...

photo de André MATHIEU
Bon j'ai déjà en tête le

Bon j'ai déjà en tête le fusil!

Je cherche beaucoup et ne peut poster de liens ou photos sur votre forum! C'est très c....t . Donc en attendant je cherche ce livre ! Peut-être y aura-t-il des grecs qui le possèdent? Je pense que dedans on doit pouvoir trouver beaucoup plus d'info sur ton 1857!

photo de André MATHIEU
La piste St Petersbourg se

La piste St Petersbourg se précise...

Voici un extrait d'un journal grec ; "η καθημερινη εφημεριδα " du 15.04.2016 relatant un autre du 6.4.2016 l'auteur (Αντωνης Ν. Βενετης - Μοναστηράκι Δωρίδος) parle à la fin de "Κάτι που είναι μάλλον άγνωστο στην Ελλάδα είναι ότι ο πρέσβης της Γαλλίας στην Πετρούπολη Κ. Ταλλεϋράνδος-Περιγκόρ, προφανώς κάποιος απόγονός του, παντρεύτηκε στην τσαρική Ρωσία τη «θυγατέρα του βαθύπλουτου ομογενούς κ. Βερναρδάκη» (εφημ. ΑΛΗΘΕΙΑ, 27-11-1865). Κατά την εφημερίδα ΕΚΛΕΚΤΙΚΗ της 7-7-1870: «Ο φιλογενής κ. Δημήτριος Βερναρδάκης Κρης, εν Ρωσία πλουτίσας και πολλά της Ελλάδος δωρησάμενος, απεβίωσε κηδευθείς την 21ην Ιουνίου"

Ce que j'essaye de traduire: " Ce qui est assez inconnu en Grèce, c'est que l'ambassadeur de France  à Saint Petersbourg  M. Talleyrandos-Perregor, apparemment un de ces descendant, a épousé dans la Russie tsariste la" fille du milliardaire de même origine M. Vernardakis "( journal ΑΛΗΘΕΙΑ , 27-11- 1865).Selon le journal  ΕΚΛΕΚΤΙΚΗ  du 7-7-1870: "Le patriote M. Dimitrios Vernardakis Kris, qui s’est enrichi en Russie et donateur de beaucoup pour la Grèce, est décédé (??pour mes amis grecs : tu seras enterré) le 21 juin.

Voici donc rassemblés en un seul article l’ensemble de l’inscription de ton fusil ! Alors il semble évident qu’il soit revenu en France via la famille Talleyrand-Périgord. Après des fouilles (car on s’y perd dans ces familles…) Cet ambassadeur est Charles de Talleyrand-Périgord il a de fait épousé Véra de Bénardaky la fille de notre homme Δημήτριος Βερναρδάκης Κρης (1799-1870) Dimitrios Vernardakis le Crétois. Il n'a pas de page wiki en français par contre il l'a en grec celle déjà citée. Si la fin semble évidente on pourrait encore fouiller pour voir ce qu'a fait ton fusil: est-il allé à Saint Petersbourg, est-ce papa qui l'a donné à sa fille, pourquoi on l'appelle le Crétois alors que il serait originaire de Mystra en Laconie (Sud du Péloponnèse etc ... Je m'arrête là pour l'instant.

profil sans photo
Super information !

Bonjour André,
La vache, c'est une super information que tu as déniché là!
Effectivement le fusil aura pu être ramené en France par la famille Talleyrand-Périgord (rien que ça!).
Il est possible que sa fille en ait hérité au décès de son père en 1870, ou qu'il ait été donné au gendre, cela expliquerait son retour en France.
Donc D. Venardakis était bien surnommé "Le Crétois", cela concorde avec l'inscription sur la crosse.
Après, il reste le mystère de savoir si on doit comprendre la première ligne, comme une expédition de Saint-Pétersbourg ou vers Saint-Pétersbourg... ou même comme une simple marque de propriété, pourquoi pas.
Je te laisse le soin de mettre ces informations sur notre forum, tu en es le découvreur, il t'en revient l'honneur.
Cela va passionner les lecteurs, je n'en doute pas.
Amitiés.
Patrice

Pages

Ça pourrait aussi vous intéresser...