18 II 1883:naissance de Nikos Kazantzakis,en Crète ottomane.

6 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
profil sans photo
18 II 1883:naissance de Nikos Kazantzakis,en Crète ottomane.

Michalis Kazantzakis (commerçant en produits agricoles) & Maria Christodoulakis, mettent au monde leur aîné:Nikolaos-Nikos,à MegaloKastron-Hiraklion,en Crète alors turque,le 18 II 1883.
Lors de la révolte crétoise libératrice de 1897-98,Nikos est placé dans le pensionnat franciscain de Naxos,& rencontre sa 2°langue intellectuelle:le français.Il fait son Droit à Athènes.Il est initié franc-maçon à 24a.A 25a.,à Paris il suit les cours de Bergson,& étudie Nietzsche.En 1911 il épouse Galatéa Alexiou.
En 1912,I° guerre balkanique,il s'engage & sert au cabinet de Vénizélos.En 1915,il assiste à l'arrivée des franco-britanniques au front de Salonique,& lit Tolstoï.En 1917,cherchant du combustible (lignite)il engage Alexis Zorbas,dans le Magne.
En 1919,Vénizélos le fait directeur aux affaires sociales & le charge de rapatrier 150 000 Grecs du Caucase,maltraités par la Révolution (des "Rôsso-Pontii"..!).Pendant les combats d'Asie mineure il est à Vienne & y découvre le Bouddah.Il se rapproche du communisme.En 1924,il séjourne à Assise,patrie de St François.A Hiraklion il dirige une cellule communiste.En octobre 1925 il est reporter en URSS.En 1926 il divorce d'avec Galatéa (qui gardera le nom de Kazantzakis malgré son 2°mariage).
En 1926,il interviewe Primo de Rivera,Mussolini,& rencontre son disciple,ami & biographe,l'écrivain Prévélakis.En 1927 il est invité par l'URSS au 10°anniversaire de la Révolution,& rencontre Henri Barbusse & l'écrivain francophone gréco-roumain Panaït Istrati,qu'il amenera en Grèce.En 1928,avec Istrati,il retourne en URSS,rencontre Gorki,écrit un scénario sur la Révolution,sur Lénine,rencontre Victor Serge.Kazantzakis & Istrati se fachent à cause des des persécutions de Serge & de Roussakov,son beau-père.Les années suivantes N.K.se déplacera sans cesse:Espagne TchécoSlovaquie,Egine,Chine,Japon.)En 1936,il interviewe Franco & Unamuno.N.K.passera la guerre ,assigné à residence,à Egine où est sa maison.Il est à Athènes lors des massacres communistes de 1944 (dékemvriana).Il fonde un parti de gauche non communiste,est missionné pour relever les atrocités allemandes en Crète,devient ministre sans portefeuille de Sophoulis,rate l'Académie d'Athènes de 2 voix,épouse Hélèni Samiou.
En 1946,la Société des écrivains grecs le propose,avec Sikélianos au prix Nobel de litterature.Il essaie,sans,succès de fonder l"Internationale de l'Esprit".En 1947 il entre à l'UNESCO (traduction des classiques).En 1954,"la dernière tentation" est à l'index des livres interdits aux catholiques.On diagnostique à Fribourg une leucémie.
En 1955 il rencontre Albert Schweitzer & sur l'intervention "d'une personne royale" la Dernière tentation est publiée en Grèce.En 1956 à Vienne "Prix de la Paix3En 1957,voyage en Chine,vaccin vivant anti-variolique (contre indiqué sur leucémique),gangrène,guérison,Schweitzer vient le voir,mais la grippe asiatique le tue le 26 X 1957.L'église lui refuse la terre chrétienne.Il est enterré en Crète sur le rempart vénitien. Epitaphe:Den elpizô tipota.Den phovoumai tipota.Imai elefthéros. (Je n'espère rien.Je ne crains rien.Je suis libre.

profil sans photo
Re: 18 II 1883:naissance de Nikos Kazantzakis,en Crète ottomane

Merci encore pour cet extraordinaire message sur un homme qu'a tant influencé la jeunesse grècque de années soixant - soixant dix. A l'epoque le slogan" imai elevtheros-den fovame tipota -den elpizo tipota", était dans les bouches de toute la jeunesse intelectuelle de cette époque. Un idole!!!!
Mais quel est la rélation de la franc-maçonerie et de la révolution russe et si on va plus loin, dans la genealogie de la révolution, c'est à dire la révolution française, qui a servi d'exemple pour toutes les revolution de ce type? Voici une question à discutter et devenir iconoclaste.....
Je vous conseil de lire un ouvrage sur "les droits d'auteur et la révolution française" de Jacques Boncompain.
Avec toutes mes amitiés confraternelles

profil sans photo
en Crète pendant l'occupation des Turcs

La Crète ottomane!!! Qu'est-ce que c'est cette connerie. Ne pouvez-vous pas dire en Crète pendant l'occupation des Turcs.

profil sans photo
Re: en Crète pendant l'occupation des Turcs

Un empire n'occupe pas, il conquiert. L'Empire Ottoman aussi avait conquis la Crète. Les Ottomans l'ont pris des Vénitiens.

profil sans photo
Re: en Crète pendant l'occupation des Turcs, réponse à Ariane

[i] Chère Ariane,
Vous avez raison, et moi aussi.
Les Turcs sont les Turcs.
Les Ottomans, autrefois, étaient - outre les Turcs - les rayas, Grecs Arméniens, Slaves, Daces, et d'autres peuples conquis, ni de race turque, ni mahométans (avec l'exception des redoutables « Turco-Albanais »)... C'étaient surtout, lors des conquêtes, les Janissaires, garçons chrétiens, enlevés de force, encore enfants, à leurs familles, mahométanisés circoncis : les meilleurs soldats du sultan et les ennemis les plus durs et efficaces de leurs congénères.
La Crète est devenue "ottomane" par eux. Après le massacre des Janissaires et avec l'assimilation progressive de ceux qui devinrent mahométans, de gré ou de force (pour ne pas perdre leurs garçons, p.ex.), voire par intérêt, cette importante partie des Ottomans s'est turquifiée. Ce fut parachevé par Mustapha Kémal. Aujourd'hui les Turcs se disent Turcs et non plus Ottomans. Il leur reste le problème des Kurdes et de Chypre ...
Quand j'écris la Crète ottomane, ce n'est qu'une indication historique. Pour le nord de Chypre je dis occupation militaire turque et implantation de squatters anatoliens.
Mes deux parents, aujourd'hui disparus sont nés "sujets ottomans", Romii, chrétiens orthodoxes et non Turcs.
J'espère vous avoir donné ma façon de voir ou de ressentir ce fait historique (mais je ne suis pas historien).
Cordialement (malgré ma "connerie"),
Thomas Efthymiou. [/i]

photo de FILOU
Re: analyse sur la Grèce "turque"

Bonjour à tous
Il me semble qu'avant de prononcer des termes immédiatement grossiers et injurieux, ma chère Ariane, vous pourriez apporter une contribution plus intéressante au sujet et à ce moment-là, provoquer un débat d'idées si tant est que vous ayez des arguments autres à faire valoir...
Philippe