Krejcikova, l'inattendue Tchèque éteint la flamme grecque Sakkari

Krejcikova, le bonheur foudroyant d'une première finale majeure. BENOIT TESSIER / REUTERS

Krejcikova, le bonheur foudroyant d'une première finale majeure. BENOIT TESSIER / REUTERS

L'explication a été longtemps décousue avant un final à couper le souffle entre la Tchèque Barbora Krejcikova (33e mondiale ; 25 ans) et la Grecque Maria Sakkari (18e mondiale ; 25 ans) dans un 3e set toujours bien délicat à négocier pour deux joueuses qui vivaient leur première demi-finale majeure.

Imprécision, nervosité ou fulgurances, la Grecque et la Tchèque sont, dans cette manche décisive, passées par toutes les émotions et ont tenté de ne pas se laisser déborder par l'événement. Lutte intérieure (Krejcikova) ou exprimée avec rage (Sakkari), le 3e set a progressivement vu le niveau de jeu s'élever. Sakkari avait réussi le break pour mener 2-1, avant de rester sous la menace de la Tchèque pourtant pénalisée par les fautes directes (58). Sakkari a eu une balle de match à 5-3, avant de voir la Tchèque fondre sur elle, puis se saisir des rênes pour mener 6-5.

Sakkari a ensuite écarté trois balles de match à 7-6. À 8-7, Krejcikova pensait en avoir terminé mais le coup droit qu'elle avait imaginé trop profond était corrigé par l'arbitre. Les mains trop vite levées, elle voyait s'effacer sa 4e balle de match…

Avant de s'imposer 7-5, 4-6, 9-7 après 3h18...

Ajouter un commentaire