Migrants refoulés en mer Egée: la gauche exige la tête du directeur de Frontex

Renvoyant la responsabilité vers les autorités grecques et niant toute implication directe de ses agents, Fabrice Leggeri - ici, en août 2018, en Espagne - n'a guère convaincu les députés de la gauche et de Renew lors de son audition. - EPA

Fabrice Leggeri était auditionné par les députés européens ce mardi, un mois après les révélations de «pushback» menés par les gardes-côtes grecs en mer Egée.

Explorez...
Personnes: 

Ajouter un commentaire