Tensions en Méditerranée : l'Otan appelle Ankara et Athènes à cesser de se provoquer

L'Otan a condamné jeudi 22 octobre l'escalade des tensions entre la Turquie et la Grèce en Méditerranée orientale et a demandé aux deux pays membres de l'Alliance de respecter le droit international pour résoudre leurs différends lors d'une réunion des ministres de la Défense à Bruxelles.

À lire aussi : Syrie, Méditerranée, Haut-Karabakh... La dangereuse surenchère d'Erdogan

«Nous sommes tous d'accord sur le fait que les tensions doivent être résolues sur la base du droit international et de la solidarité entre les Alliés», a soutenu le secrétaire général de l'Alliance Jens Stoltenberg dans un compte rendu de la première journée d'une réunion des ministres de la Défense de l'Alliance organisée en visioconférence. «Et nous reconnaissons tous qu'il importe d'éviter les paroles et les actes susceptibles d'aggraver les tensions», a-t-il ajouté.

La Turquie a renvoyé le 12 octobre un navire d'exploration gazière dans une zone disputée par les deux pays entre les îles grecques de Rhodes et de Kastellorizo. Le navire turc envoyé dans cette zone en août avait été retiré peu avant un sommet européen début octobre, puis renvoyé peu après avec la même mission...

Ajouter un commentaire