Conflit au Nagorny Karabakh : le chef de la diplomatie grecque dénonce "l'ingérence" turque

"L'ingérence de la Turquie dans le conflit du Nagorny Karabakh nous inquiète", a-t-il déclaré durant une conférence de presse aux côtés de son homologue arménien, Zohrab Mnatsakanian.

L'Arménie et la Grèce ont "un problème commun, la Turquie", a-t-il ajouté, accusant Ankara d'"ignorer les appels de l'Union européenne à respecter la loi internationale".

Territoire majoritairement peuplé d'Arméniens, le Nagorny Karabakh a fait sécession de l'Azerbaïdjan peu avant l'effondrement de l'URSS, entraînant une guerre qui a fait 30.000 morts dans les années 1990.

Les combats, qui n'avaient jamais totalement cessé, ont repris fin septembre avec une violence jamais vue depuis un cessez-le-feu en 1994. Ils ont fait à ce jour plus de 700 morts, selon des bilans partiels.

La Turquie est l'allié le plus proche de Bakou. De nombreux rapports ont fait état de l'envoi sur le front au Nagorny Karabakh de combattants pro-turcs de Syrie, mais Bakou et Ankara ont nié ces accusations.

Les relations entre la Grèce et la Turquie sont de leur côté extrêmement tendues en raison notamment d'une dispute sur la délimitation de zones maritimes présumées riches en...

Ajouter un commentaire