Athènes a soumis sa nouvelle liste de réformes à Bruxelles

Athènes a enfin adressé à Bruxelles une nouvelle liste, plus complète et plus détaillée, des réformes qu'il entend mener dans les prochains mois - AFP

Athènes a enfin adressé à Bruxelles une nouvelle liste, plus complète et plus détaillée, des réformes qu'il entend mener dans les prochains mois - AFP

Les mesures proposées, plus précises et chiffrées, risquent de ne pas satisfaire complètement les Européens

Le gouvernement grec a envoyé à Bruxelles, mercredi, une nouvelle liste, plus complète et plus détaillée, des réformes qu'il entend mener dans les prochains mois, espérant convaincre enfin ses partenaires européens de débloquer rapidement une partie de l'aide financière restée en suspens depuis les élections.

Un effort concentré sur les mesures fiscales

En dépit d'un effort manifeste du gouvernement d'Alexis Tsipras de fournir un document plus précis et mieux chiffré, les propositions, révélées, mercredi, par le «?Financial Times?» et censées rapporter entre 4,6 et 6,1 milliards d'euros cette année, risquent de laisser les Européens une fois de plus sur leur faim. Les mesures proposées se concentrent toujours sur l'accroissement attendu des recettes fiscales. La lutte contre l'évasion fiscale, notamment à travers l'exploitation des listes de fraudeurs pourrait rapporter de 725 à 875 millions d'euros dès cette année, 1 milliard l'an prochain. La lutte contre la contrebande de tabac et d'alcool rapporterait entre 250 à 400 millions d'euros cette...

Explorez...

Ajouter un commentaire