Immigration : les préfets grecs s'impatientent

Le préfet du Dodécanèse, Yannis Machairidis, a demandé lundi par écrit l'intervention personnelle du premier ministre, Costas Caramanlis, dans le dossier de l'immigration clandestine, faisant valoir l'ampleur que prend le problème ces derniers mois dans les îles du Dodécanèse.

M. Machairidis, qui effectue une tournée dans les îles de Leros et Patmos, appelle le premier ministre "à user de son influence personnelle en faveur de la protection de nos frontières marines, de notre dignité nationale et de la dignité de la vie humaine".

M. Machairidis a dit qu'il compte entreprendre une initiative analogue auprès du vice-président de la Commission européenne, Jacques Barrot, chargé des questions de justice, liberté et sécurité.

La semaine dernière c'était au préfet d'Athènes de saisir l'attention du premier ministre par la publication d'une lettre ouverte dans laquelle il évoquait la transfiguration du quartier d'Omonoia, au centre historique d'Athènes par la présence massive d'immigrés.

i-GR/ANA-MPA

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire