La Grèce paralysée par une nouvelle grève nationale mercredi. Perturbations dans les transports

poubelles piree

Les syndicats ont décidé une nouvelle grève panhellénique de 24 heures pour mercredi 19 mars en réaction à la réforme de la protection sociale actuellement en discussion en assemblée plénière du Parlement et qui doit être votée jeudi ; comme d'habitude, les transports publics devraient être en première ligne.

Des dizaines de vols sont annulés et de nombreux autres changent d'horaire mercredi en raison de la participation de la Fédération des associations de l'Aviation civile (OSYPA) à la grève nationale de 24h de la Confédération générale des Travailleurs de Grèce (GSEE) à laquelle les aiguilleurs du ciel prennent part par un arrêt de travail de 4h, de 16h à 20h.

Pendant la durée de cet arrêt de travail, aucun vol n'aura lieu à partir et à destination des aéroports grecs, alors que pour le reste de la journée Olympic Airlines n'assurera qu'un vol par destination en Grèce et à l'étranger. Aegean Airlines a annoncé de son côté l'annulation de 23 vols aller-retour.

Les passagers sont invités à communiquer avec les compagnies aériennes pour être informés en détail sur les vols.

Les employés de banque étaient toujours en grève mardi et s'associeront au mouvement du lendemain, tout comme les avocats, les auxilliaires de justice et les notaires qui n'assurent pas leurs fonctions jusqu'à vendredi. Les employés de l'Electricité de Grèce (DEH) et une des deux fédérations du service de nettoyage des collectivités locales continuent également leur mouvement.

L'Union des Rédacteurs des quotidiens d'Athènes (ESHEA) a décidé que la presse sera en grève pour 24 heures mercredi, alors que jeudi, seule la presse audiovisuelle n'assurera aucun programme, les journaux et l'ANA-MPA travaillant par contre normalement.

Les transports en commun étaient très perturbés mardi du fait de la grève du métro et du train de banlieue, et mercredi aucun ni les bus ni les trams n'assureront leur service, le métro sera en service de 10h30 jusqu'à 16h pour permettre aux grévistes de se rendre aux manifestations prévues respectivement à 10h30 et à 11h dans le centre d'Athènes. Les trolleys observeront un arrêt de travail de 10h30 à 15h. La Confédération générale des Travailleurs de Grèce (GSEE) a également appelé ses adhérents à manifester à 18h jeudi au moment du vote de la loi au Parlement.

Les bus n'assureront pas la liaison avec l'aéroport international d'Athènes "Eleftherios Vénizélos" de 04h25 du matin mercredi jusqu'à 24h.

i-GR/ANA-MPA

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire