La Grèce veut entrer dans la cour des grands sites du tourisme de congrès

petralia

De la tribune du 2e Congrès panhellénique de l'Association des organisateurs de congres professionnels (HAPCO), sur le thème "Le tourisme de congrès aujourd'hui: Défis et perspectives", le ministre du Développement touristique, Fani Palli-Petralia, a annonce la réalisation en cours de 8 "plans de marketing" visant à mieux faire connaître le tourisme grec à l'étranger visant en particulier à faire de la Grèce une destination concurrentielle sur un secteur dominé par les villes comme Milan, Barcelone et Cannes.


Si le ministre a précisé encore la sortie d'un CD spécial consacré au tourisme de congrès, elle a déclaré ne pas préférer employer le terme "tourisme alternatif" considérant qu'il existe en fait un "portefeuille unifié" des produits touristiques et services, soulignant que le tourisme de congrès, le tourisme de croisière, culturel, le tourisme des randonnées, de la gastronomie, de l'écologie, des sources thermales et autres, sont les produits touristiques entrant dans la stratégie du ministère.

Recommandant par ailleurs des partenariats entre les secteurs public et privé pour proposer et organiser "de l'inédit" permettant à la Grèce de concurrencer les grands lieux privilégiés des congressistes - Milan, Barcelone, Cannes -, Mme Palli-Petralia a rappelé le projet d'agrandir le Centre des Congrès au Phalère, alors que sont en cours des concertations avec des sociétés privées pour mettre en place un Bureau national du Tourisme de congrès, selon les normes internationales.

Le tourisme de congrès est un secteur en pleine expansion, l'Europe accueillant en particulier 60% des demandes, alors que depuis 10 ans, on compte qu'ont eu lieu plus de 35.000 congrès dans le monde.

i-GR/ANA

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire