Chute verticale des bénéfices des banques grecques

Baisse record des bénéfices des deux des plus importantes banques grecques qui ont annoncé hier leurs résultats. Les bénéfices 2002 de la Banque Nationale reculent de 50% par rapport à l'exercice 2001, tandis qu'Alpha Bank limite la chute à 28%.

La Banque Nationale de Grèce a présenté hier ses résultats 2002. Les bénéfices avant impôts d'un montant de 296,7 millions d'euros, accusent un recul de 50%. Pour la première banque grecque cette contre-performance s'explique d'une part par une baisse des ses bénéfices sur les négociations, et d'autre part par les dépenses exceptionnelles liées au financement du programme de départ volontaire de ses employés. Hors cette dépense, la baisse reste tout de même de l'ordre de 45,8%. La part distribuée aux actionnaires revient à 0,45 euros par action au lieu de 1,1 euro pour l'exercice 1991.

Le même jour, Alpha Bank a annoncé son bilan 2002 avec un recul des bénéfices de l'ordre de 28% à 272 millions d'euros. Alpha Bank parvient à sauver la face en expliquant que hors éléments exceptionnels, la baisse du bénéfice n'est que de 4%. Les bénéfices distribués s'établissent à 0,40 euro par action.

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire