AEK sauve la face et gagne son point

Après les déceptions d'Olymiakos en Ligue de Champions, il était temps qu'un club grec redresse un peu l'image du foot national sur la scène européenne. Ce que fut hier AEK face au Real de Zidane. Malgré un match nul 3-3, l'équipe d'Athènes a montré aux Madrilènes qu'ils devaient ravauder leur arrogance de premier club européen.


La supériorité de l'Union Athlétique des Constantinopolites (AEK) a été traduite par une avance humiliante sur le Real 3-1 en première partie. Dès la 6e minute Tsartas envoie sur tir direct d'une faute le ballon dans les filets adverses. Déception, l'arbitre annule et donne carton jaune au héros des jaunes (couleur de l'AEK) pour avoir tiré avant le coup du sifflet. C'est parti pour un deuxième tir, et le ballon suit la même trajectoire que le premier tir marquant le premier but encaissé par le Real dans la Ligue.

A la 15' Zidane pense retourner le cours du match avec le premier but madrilène, mais 10 minutes plus tard Maladenis récupère le ballon sur corner de Tsartsas et redonne l'avance aux Grecs, 2-1. L'apothéose vient deux minutes après avec un troisième but grec de Nikolaïdis qui marque de la tête. Au stade Nikos Goumas c'est la fiesta. A l'approche de la mi-temps, Zidane réduit à nouveau le score à 3-2.

AEK parvient à garder son avance jusqu'à la 60e minute et quand bien les Madrilènes arrivent à déjouer la défense de l'AEK ils se trouvent face au gardien Chiotis en exceptionnelle forme hier soir. Mais à l'enthousiasme grec, l'expérience du Real s'est imposée. A la 60e, Guti égalise. Le real reprend le contrôle du terrain mais les joueurs de l'AEK ne reculent pas. Ils se jettent tous à l'attaque pour reprendre la victoire, laissant d'énormes failles à la défense. Heureusement que Chiotis veille près de ses buts et préserve le match nul.

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...