UN ORDINATEUR DANS L'ANTIQUITE

3 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
profil sans photo
UN ORDINATEUR DANS L'ANTIQUITE

Un ordinateur dans l'Antiquité:
Redacted by Maximus.
En 1900, l'épave d'un navire Grec est découverte par des pêcheurs d'éponges au large de l'île d'Anticythére. Elle contient les restes d'un étrange mécanisme.
Les conservateurs du musée national d'Athénes s'apercoivent qu'avaient été repéchées des piéces de bronze corrodées mais ce n'est qu'en 1902 que l'archéologue grec Valérios Stais remarque la présence de roues dentées maintenues entre elles par les restes d'une structure en bois.
Les roues dentées déclenchent immédiatement une controverse sur leur origine(comme toujours dans ces cas).
Certains soutiennent que l'objet est beaucoup plus récent et qu'il s'est retrouvé par hasard sur l'épave.
Cependant l'étude des inscriptions qu'il porte révéle que le mécanisme date à peu prés de 80 av j.c.
Débarrassé de la gangue de calcaire qui l'entourait le mécanisme finit par être catalogué " astrolabe" (instrument qui permet de mesurer la hauteur d'un corps céleste).
Mais il est évident que c'est le mécanisme Antique le plus complexe jamais retrouvé, il y avait donc brobléme!(pour ceux qui le connaissent).
En 1958 un scientifique Anglais, le docteur de Solla Price (docteur en physique expérimentale) découvre le mécanisme au musée d'Athénes.
Il lui fait appliquer une désoxydation électrolytique, permettant de remplacer les parties oxydées par le métal originel. L'appareil recréé se présente comme une boite de 20cm d'épaisseur avec 3 cadrans métalliques gradués capables de se mouvoir indépendamment.
2 autres cadrans composés de plusieurs cercles mobiles se trouvent à l'arriére de l'appareil.
A l'interieur se trouve un mécanisme d'entrainement composé de roues dentées, d'aiguilles mobiles, d'axes et de tambours ainsi que d'un différentiel pour optimiser les diverses manoeuvres.
Des photographies aux rayons X de 1971 révélent plus de choses encore: les graduations sont précises, ces rouages ont tous des dents découpées dans un angle de 60°. Ensuite dans son article pour la revue "scientific Américan" le docteur de Solla Price écrit que la machine d'anticythére est probablement conçue comme une machine à calculer permettant d'obtenir instantanément un trés grand nombre de renseignements sur les phases de la lune, la position des planétes, ce serait même un antique ordinateur grec pour reprendre le titre de son article!!!!!!!
Et l'écrivain scientifique Arthur C.CLARKE d'en conclure que, si la "perspicacité des Grecs de l'Antiquité avait été à la hauteur de leur ingéniosité, la révolution industrielle aurait commencé mille ans avant Christophe Colomb!".
Si vous connaissaient d'autres mystéres technologiques de l'Antiquité ajoutez une rubrique a cet article sachant par exemple qu'à la fin du IIsiécle av J.C, Héron d'Alexandrie avait rédigé un traité sur la construction de robos dont la force motrice était fournie par l'eau et divers éléments.

profil sans photo
Re: UN ORDINATEUR DANS L'ANTIQUITE

Certaines de ces inventions ont été présentées et exposées au pavillon grec de l´EXPO 2000 à Hanovre. En particulier les reconstructions de la machine d´Anticythère, l´automate de Heron d`Alexandrie ainsi que du même , l´odomètre qui servait à calculer la distance parcourue par un chariot, la pompe à piston de Ktesibios et enfin l´hydraulis , une orgue fonctionnant à l´eau, ancêtre des orgues des églises.
Pour ceux que cela intéresse, on peut en apprendre encore plus sur le site du musée technologique de Thessaloniki: www.tmth.edu.gr.

profil sans photo
Re: UN ORDINATEUR DANS L'ANTIQUITE

Merci encore à toi Josiane de ton message et puisque tu parle de cette exposition autant donner quelques détails

sur ces curiosités Antiques. Si le mecanisme d'Anticythére demeure le plus connu, d'autres appareils intrigants

jalonnent la periode antique:
En sicile Archytas de Tarente (440-360 AV J.C) a fait voler un oiseau mécanique. Archiméde construit des

machines capables de retourner les navires avec la simple force d'une main( sans omettre l'invention qui

permettait d'incendier les bateaux à distance et beaucoup d'autres machines plus curieuses encore...).
Heron d'alexandrie surnommé Mécanos! , suivant la copie d'un manuscrit conservé à la bibliothéque d'Oxford, fait

la liste de quelques machines dont il est le pére:
- Les portes automatiques qui s'ouvrent et se ferment toutes seules.
- Les trompettes qui sonnent sans que l'on ait besoin de soufler dedans.
- Les automates et figurines animmées qu'il à placé dans des temples.
- Un distributeur d'eau bénite, fonctionnant avec des piéces.
- La pompe à incendie mobile.
- La mitrailleuse à fléche.
- La couroie de transmission.
- Les décors de théatre automobile.
- Les acteurs de théatre automatiques.
- Les tables à manger qui changent de piéces toutes seules.
- Il invente même un début de programme informatique, une sorte d'algorythme pour la succession des scénes

automatique dans un théatre!
Il ne faut pas oublier que Platon et Aristote ont même été jusqu'a imaginer pour leur propre futur des harpes

qui joueraient de la musique sans que l'on ait besoin de pincer leurs cordes ainsi que des métiers à tisser

automatiques!
Et selon des manuscrits Grecs apocryphes du nouveau testament datant du 1er siecle aprés J.C et retrouvés à

Alexandrie, des automates gardants les portes des Villes d'Egypte étaient même capables de parler. Au passage il

serait bon de souligner qu'il ne peut s agir d'une fable car on voit mal un redacteur de cette époque pouvoir

inventer de telles choses étant donné qu'il ne pouvait connaitre les découvertes de notre époque.