Sto Cafe aman

17 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
profil sans photo
Sto Cafe aman

[...]Otan paizo santouraki meraklono
Thn patrida mou thymamai ki olo liono

Pote ftohia pote plouti
Ematha kai paizo outi

Sto CAFE AMAN
Ox!!!aman!aman!

------------------------------------------------------

Ante nas sas po merika tragoudia pou elegan to 19° aiona sta Cafe aman:

Tha spaso koupes
gia ta logia pou 'pes
Ki potirakia
Gia ta glyka logakia

Aman!Ax! Gianihoroum ben
Aman!Aman!aman! Sen biohoroum ben
Ax!ax! Tsifteteli
Aman!aman! Gialeleli

Ax!Ax!mou lene na mhn s'agapo aman!ax!
Den xero ti na kano, aman!Ax! Giarei
Den xero ti na kano, Aman! Aman!Ax!
Otan gyrizo kai se ido
to nou mou ton ekano

Aman! Giarei! Aman!
Giala! Giala! Gialeleli! Giala!

-----------------------------------------------------------------

Mes ta glyka matakia sou, mes ta glyka sou kalh
Exehasa syga syga, kathe agaph allh
Mhlo mou kai mantarini oti peis esy tha ginei

Kai tora pou s'agapisa trelenom' olo ena
Kai hanomai kai svinomai agaph mou sta xena
Ela! ela! pou sou lego, mh me tyraneis kai klaigo!

Osa thymamai na sou po kai otan se do ta hano
Kai ap' thn agaph th polh kontevo na pothano
Mhlo mou kai mantarini oti peis esy tha ginei
Mhlo mou kai mantarini oti peis esy tha ginei

----------------------------------------------------------------

Ths thalassas vasto kakia Aman! Aman!
Tou vaporiou ama'hei

Pou phre thn agaph mou Aman! Aman!
Kai thn (e)hairont'aloi

Kai giati den mas to les (x3)
To pono pou'heis ki olo kles

Kai giati den m'anoixes (x3)
Para to tsami sfalises

Anathema th th stigmh! kardoula mou
Anathema thn ora!

Opou se protognorisa Aman! Aman!
Se touth 'do th hora

Kai giati den mas to les (x3)
To pono pou'heis ki olo kles

Kai giati den m'anoixes (x3)
Para to tsami sfalises

------------------------------------------------------------

Kanarini mou glyko
'Su mou phres to myalo

To proi san me xypnas
Otan glyko kelaidas

Ela konta mou sthn agkalia mou
Ax! Ena vrady sth kamara mou

Vre ziliariko pouli, 'sy tha me trelaneis
Me th glykia sou th lalia sklavo tha me kaneis

Ela konta mou sth kamara mou
Ax! ena vrady sthn agkalia mou

--------------------------------------------------------

profil sans photo
Re: Sto Cafe aman

NB: me rappeler à l'avenir de ne plus faire de messages aussi longs!!!

profil sans photo
Re: Sto Cafe aman

Sachant que bcp de ces chansons sont bilingues (grec-turc) voir trilingues (grec-turc-ladino(espagnol parlé par les sépharades))

profil sans photo
Re: Sto Cafe aman

Je me souviens cet été du concert de l'atelier de musique oriental (de thessalonique) de qques unes des chansons qui ont été interprétées par Haris Siméonidis et la chanteuse turque Dilek Koç!!!!

GRANDIOSE!!!!!!!!!!!!!!!!

Le plus beau des concerts auxquels j'ai assisté!!!

Mais malheureusement ce groupe n'a fait encore aucun disque.......
Quel dommage!

profil sans photo
Re: Sto Cafe aman

Les paroles sont super, t'as les chansons en CD? Si oui, tu les as eu où? T'aimes quoi comme genre de musique? J'aimerais beaucoup entendre ces chansons!!!!!

profil sans photo
des chansons??

Moi j'aime bien la musique orientale (pas du genre khaled et compagnie plutot le genre traditionnel). J'adore la sonorité du ûd (outi en grec), du Santour (santouri), Kanûn (kanonaki)+ le saz, le nei

la musique grecque bien sûr!!! j'aime bien Dalaras, Glykeria, Alexiou, Tsaligopoulou, Arvanitaki (mais moins que les autres), Savina Yannatou, et en compositeur, Hadzidakis , Theodorakis et Vangelis et j'en oublie certainement.

Je n'ai pas de place dans ma "dicothèque" pour les chansons françaises les seuls disques en français que je possède c'est Daft Punk...
En dehors de ça j'aime ce qui est un peu démodé (disco, rock des années 50, Jazz)

En musique classique j'aime bien beethoven, et Bizet (aucun rapport entre les deux styles je le sais alla "peri orexeos kai hromaton oudis logos")

on se verra peut-être demain au chat

profil sans photo
Re: des chansons??

J’ai oublié hier dans mon énumération de mes musiques préférées le groupe Bosphoros un groupe turc qui a ressuscité la musique savante ottomane (faite par des compositeurs Grecs) et les chansons des Ashiks d‘Anatolie.
Voici un gros extrait du livret du disque « Bosphorus live recording at Herod Atticus theatre°»:

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
L'ÂME DE L'ASHIK
La forêt à l'aube, l'ashik guide les hommes de la tribu de Yor. Au rythme de son saz, il leur conte des chasses que la nature entière écoute: "Bir Varmis, bir yokmus...". "II était une fois, il n'est plus..." un homme ivre d'amour qui devint cerf, chevreuil, gazelle.
Une même quête unit l'homme à la bête.

L'ashik decide du nombre des flèches que chacun tirera et des bêtes que chacun tuera. Sa voix séduit les Esprits de la forêt. Ils consentent à la chasse car le chant de l' ashik est souffle de vie et de réconciliation.

Son saz inspire l 'harmonie et apaise les cœurs:

"Si tu étais une gazelle et moi un chasseur;
Je te poursuivrais dans le désert.
Si je tirais et te blessais à coups de mots
Il n y aurait plus ni forces ni remèdes.
Ne fais pas la fière, ma bien aimée, car tu es belle. " (Asik Veysel).

Les ashiks d'Anatolie chantent la métamorphose du derviche en animal, du maître en aimé, du disciple en amant. Qui est le chasseur de l'homme et de la bête? Qui est la proie? Le gibier dont s'éprend le chasseur est chasseur d'âme. Celui qui tombe sous son emprise perd son ancienne vie pour s'ouvrir aux voies du cœur.

Selon l'hagiographie de Kaygusuz Abdal, ce fut lors d'une chasse que le Prince Gaybi rencontra un cerf. A moins que ce ne fut une gazelle. Il s'éprit au premier regard du splendide animal mais, avide, il lui décocha une flèche. Blessé, l'animal s'enfuit jusqu'au Tekke (couvent)
d'Abdal Musa.
Gaybi lui réclama son bien. Il insista jusqu'à ce que le Shaykh lui montre son épaule meurtrie par la flèche. Confondu par le miracle, le noble chasseur se jeta aux pieds d'Abdal Musa. Il demanda à l'aimé de devenir son disciple. Ainsi la victime partit à la conquête de l'âme du prince. On donna a Gaybi le nom de Kaygusuz Abdal, "le sans soucis", le "sage fou".
Il offrit ses services pendant quarante ans. Apres quoi Abdul Musa lui decerna le titre de Khalif. Il mit la lettre en portant foi dans un verre de lait caillé qu'il avala d'un trait pour la conserver prés de son coeur. Le geste insensé inspira ces paroles au Shaykh: "Que parle ton coeur jusqu'ici tenu en bride ". Kaygusuz se fit ashik. Il chanta, chanta sans cesse:

« J'ai atteint le jour;j'ai atteint le jour
De l'ombre venu, j' ai atteint le jour:
Vois quel état j'ai atteint. »

A la fontaine, (Asik Veysel)

La vie de l'ashik est un cheminement spirituel. Il est l'amoureux de Dieu qui est Amour et Vérité (Hakikat).
Il se voue à l'amour de cet amour que peut incarner une femme, la bien aimée., par le biais de son corps, de son visage, a travers ses yeux de gazelle. Il n'est pas d'interdit: l'amour de Dieu trouve son bien en toute chose. L'ashik chante ses louanges; parfois, en proie a la douleur, il le réprimande: "Kildan Kopru yaramissin; gelsin Kulum gécsin diyu Hele biz sôyle duralum visin isen gece
tanri".
(« Tu as jeté un pont fin comme une lame pour que passe ton serviteur Restons à l'écart; si tu es courageux, passe ô Dieu. »
Kaygusuz Abdal
(Cette tradition au cœur du soufisme anatolien confond amour et voie intérieure:

"Ce que tu cherches en cet océan
Est ton propre coeur ".
Yagmur Dede

Le voyageur est son propre chemin; sa langue est jaillissement de la source intarissable; son chant est écoulement de l'eau purifiée, langage de vie qui s'élève sans fin. L'ashik n'élabore ni ne raisonne. L'amour est, pour lui, la voie de la connaissance. Ce qu'on nomme ailleurs métrique surgit ici spontanément et on ne saurait dire de tel ou tel vers qu'il en est de plus juste.

De village en village les" ashiks se croisent et se livrent a des joutes verbales au son de leur saz.
Ils se répondent du tac au tac sans rien omettre et en cherchant à se surpasser l'un l'autre. Les répliques fusent dont le sens immédiat parfois échappe.
Elles obéissent toutefois à des lois. Les anciens désignent le vainqueur de ce combat. Nul n’oserait contester le verdict qui répond, à des critères de spontanéité, de poésie, de ruse et de vérité.
Dans les villages Alevis où subsistent la tradition des bardes , l’ashik est le guide, celui qui enseigne sans toutefois rien inculquer. Son chant solitaire est une longue adresse amoureuse à Dieu:

« Askin Aldi beni bana seni gerek seni
Askin âsiklar oldürük as denizine daldirir »

« Ton amour m’a privé de moi même, j’ai besoin de toi, de toi
Ton amour tue les amoureux, les jette dans l’océan de l’amour »

Yunnus Emre

Dans leurs chants, les musiciens de Bosphorus recherchent l’âme de l’ashik qu’ils décrivent avec des instruments et des sons nouveaux. Epreuve musicale qui est aussi une épreuve de soi car l’ashik ne parle qu’à celui qui sait ouvrir son cœur. Il est messager d’amour et de paix par delà les frontières.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Du point de vue des sonorités c’est vrai ça n’est pas accessible à toutes les oreilles. Nous n’avons, pour la plupart d’entre nous, pas l’habitude d’entendre le type d’instruments utilisé par le groupe. Les accords peuvent même dérouter certaines personnes qui peuvent trouver la musique dissonante.

Tout est une question de point de vue :Faites écouter de la musique classique à un habitant des steppes de Mongolie, il trouvera peut-être cela horrible!!

profil sans photo
Berceuses d'Asie mineure

Voici deux berceuses d'Asie mineure trouvées dans l'album "Nanourismata" de Nikos Kypourgos et Savina Yannatou:

Asrapsen h Anatolh:

Astrapsen h anatolh
Kouna paramana ah!to paidi
Ki vrontisen h dysh
Kouna to paidi mhn tyhei ki xypnisei

O kavalaris diavike
Kouna paramana ah!to paidi
Ki rovolise sth dysh
Kouna to paidi mhn tyhei ki xypnisei

traduction en anglais : The rising sun is all ablaze

The rising sun is all ablaze
Rock the baby, nanny, to sleep in daze.

The sun is setting - a thunderous
Sound it makes,
Nanny, cradle the baby lest it wakes.

A knighy hath entered astride a steed,
Rock the baby, nanny, rock it to sleep;
The knight towards
The west his way he makes,
O nanny, cradle the baby lest it wakes.

-------------------------------------------------

Ainte koimisou korh mou:

Ainte koimisou korh mou
Ki ego na sou hariso
Thn Alexandreia zahari
Ki to Misiri rizi
Ki thn Konstantinoupolh
Treis hronous na thn rizeis

traduction en anglais: Go to sleep my little girlie

Go to sleep my little girlie
And I shall give you bright and early
The city of Alexandria full of sugar 'n' spice
Along with Misiri with delicious rice;
Constantinople I shall also make you gain
So that three years over it you reign.

--------------------------------------------------

Voilà ce que Hadzidakis dit de l'album (en anglais):

"Here is yet another important Greek album. It doesn't matter that the actual idea was begotten by its creator on the occasion of his daughter's birth.
Blessed be the moment for both. A masterly selection and use of folk instruments has been made, in no way reminiscent of Simon Karras -may the acclaimed master of Greek folk music forgive us. Strikingly telling is also Yannatou's rendition which brings back to mind a young mother or a big sister, rather than a heroine of the Greek War of Independence who would, deftly but still self-complacently, lay bare her skills in folk music.
"Lullabies" is indeed an offering of "musical well-being" as opposed to the all-pervading "sound pollution" prevalent in our days. It will be remembered in the history of discography as a precious album, unique for its beauty, talent and impeccable taste. I can only regret that this record has not been released under the Sirius series. My most sincere congratulations to the performers."

Manos Hadjidakis, Tetarto magazine, July 1985

Ce qui est "étonnant" c'est que déjà, en 1985, on nous parle de pollution sonore.
La version grecque du texte est plus explicite il parle de "parousa ellinikh ihorypansh", la pollution sonore grecque contemporaine.
Le problème, c'est que j'ai beau me projetté dans la production musicale des années 80 en Grèce, je ne vois vraiment pas quels peuvent être ces pollueurs de musique... Si vous avez des idées sur les personnes que Hadzidakis évoque dans ce texte, je suis preneur.
Merci par avance!

profil sans photo
un très beau CD pour mieux connaître l'histoire de la musique

le titre du Cd "At the cafe aman"
avec des chansons chantées par Niki Tramba, l'orchestre s'appelle Labyrinth, dans lequel joue également Ross Daly.

Le Cd a un livret en allemand anglais et Français pas de grec malheureusement.
Pas de retranscription des paroles avec traduction, mais un bon exposé sur l'histoire de la musique en Grèce du début du 20ème siècle et l'origine du genre rebetiko.
les Oreilles occidentales vont peut-être choquées pas de guitare éléctrique!!! que des instruments orientaux (ûd, Kemença, ney, clarinette, bendir, darabuka, rek, Kanoun, Santur)

profil sans photo
Re: Sto Cafe aman

j' ai acheté en Crète un triple cd "songs of the café aman ,serait le meme ? tu as de la chance de connaitre les paroles de toutes ces belles chansons ,je les écoute ,j'aime beaucoup yassas gisele

profil sans photo
Non moi c'est un cD simple

Quelles sont les références de ton triple CD?? je suis très curieux de les connaitre!
Merci d'avance Gisèle

Pages