Restauration de l'Acropole d'Athènes

2 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
profil sans photo
Restauration de l'Acropole d'Athènes

P. Tatoulis, Secrétaire d'Etat à la Culture, constate le "rythme satisfaisant" des travaux restaurant l'Acropole d'Athènes (il était très critique jusqu'ici).
"Les responsables de la restauration nous affirment que tous les travaux programmés seront achevés fin 2006 et que la plupart des échafaudages seront enlevés", a-t-il dit en conférence de presse après sa visite d'information sur le Rocher Sacré.
Il avait reproché (XII 04) aux responsables de ne pas avoir atteint leur objectif, rappelant les échafaudages lors des Jeux Olympiques ( Parthénon, Propylées) et le temple d'Athina Niké démonté.
Il avait averti que l'Etat ne pourrait financer (déficit budgétaire excessif). Il avait indiqué (V 05) avoir réussi à débloquer 5 000 000 d'E des fonds européens.
Le ministre a dit que pour 2005-06, les responsables disposeront de 13 500 000 E,(16.800 000 E entre 2000 et 2004).
Le président du Comité de restauration Ch. Bouras a dit que les retards étaient dûs à "des raisons scientifiques précises".
Des colonnes de marbre pentélique attendent d'être dressées le 20 VII 05 à Athènes
La Directrice du service de restauration des monuments de l'Acropole M. Iôannidou, a souligné "l'ouvrage immense" de restauration, "le plus grand du monde" actuellement en chantier. Un millier de pièces de marbre pesant 2.315 tonnes ont été traités. 320 m. cubes de marbre pentélique ont été utilisés.
Lors de la visite, le responsable de la restauration du temple d'Athina Niké, de kallikratès, D. Giraud, a ditque le monument sera terminé en VI 06. "Nous avons fait plus de 50% du travail", a-t-il dit.
Le responsable des Propylées, T. Tannoulas, a indiqué qu'à la fin de la restauration, le marbre neuf représenterait un 1/3 des pièces restaurées.
N. Toganidis, responsable du Parthénon, a commandé un bloc de marbre pentélique de 12,5 tonnes, "sans trop de nervures", pour remplacer la poutre en béton armé placée au début du XX°s, au-dessus de la grande porte du célèbre monument.

profil sans photo
Re: Restauration de l'Acropole d'Athènes

m. efthymiou

qu'auriez vous pensé si les grecs avaient laissé le parthénon tel qu'il existait avant la fin du 19e siècme (c'est à dire avec les tours constuites par les "frangki" les génois et les vénitiens au moyen age? peut etre cela aurait il conduit les grecs à vouloir créer un nouveau monument plutot que d'aller vers une reconstituion d'un passé plus ancien... tout un symbole pour la "poria" de la culture grecque moderne

je ne connais pas d'autre exemple dans l'histoire où on ait détruit des oeuvres de plus de 800 ans pour reconstituer une oeuvre antique

mais les 2 opinions se défendent