NON à La Turquie: 10 raisons irréfutables d'une Française qui vit en Turquie

32 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
profil sans photo

NON à La Turquie: 10 raisons irréfutables d'une Française qui vit en Turquie
Je tenais à vous présenter de l’intérieur et en toute objectivité 10 bonnes raisons de ne jamais laisser ces gens là rentrer dans l’Union Européenne.
Cette lettre est littéralement un appel au secours. Je suis citoyenne Française. Et je vis en Turquie. Le cauchemar de racisme quotidien que m’impose ce pays ma poussé à accomplir un geste citoyen et à vous écrire cette lettre. J’estime que la Turquie est très mal placée pour nous demander à nous Européens de faire preuve de tolérance envers eux quand eux sont incapables de nous accorder la même chose dans leur pays.

1. Un pays qui refuse de se prendre en main : L’engagement politique est extrêmement limité en Turquie. 80% de la population se contente de voter pour le parti qui a organisé le plus de fêtes de quartier, qui a mis la musique le plus fort et qui a donné le plus de subventions. Il n’y a absolument aucune conviction politique réelle. Que les subventions viennent de partis soutenus par des pays défendant le radicalisme, obscurantisme, l’instrumentalisation des religions ne leur fait ni chaud ni froid ! C’est même au-delà de leur portée et le cadet de leurs soucis. Ceci est complètement incompatible avec notre culture politique Européenne. Nous n’en sommes plus au populisme !
2. Ils sont prêts a manger a tous les râteliers : pourvu que vous ne soyez ni un officiel ni un journaliste, vous allez vite entendre le véritable discours des Turcs de Turquie. On veut se développer, et il nous faut des sous. Donc les aura soit pas les USA, par les pays Arabes, par l’Europe ou par la Russie. Il suffit de faire jouer les relations internationales : chaque jour, selon les interlocuteurs, on change notre discours ! La preuve étant que cela a déjà commencé avec les pressions subies par l’Europe pour la construction du Gazoduc qui traversera la Turquie : le gouvernement en place fait jouer les luttes d’influence entre l’Europe, la Russie, les pays Arabes voisins et les Etats Unis pour obtenir le plus de concessions possibles! C’est pourquoi nous ne devons avoir aucune confiance en leurs promesses : les politiques Européens ont demandé la reconnaissance du génocide arménien et des efforts sur les droits de l’homme. Je ne vois pas en quoi la position que peut adopter la Turquie sur sa propre histoire est en quelconque relation avec l’avenir des europeens et peut etre une quelconque garantie de leur bonne foi vis à vis de l’Europe. La fin justifie tous les moyens: l’argent de l’Europe est une manne trop alléchante pour être ignorée facilement. Tôt ou tard le gouvernement Turc finira par publier un joli communiqué de presse pour entériner leur acceptation génocide et leur integration dans l’union, on fera un beau feu d’artifices aux couleurs de l’Arménie et de la paix, et nous Européens resteront en face de nos nouveaux problèmes.

3. Une mentalité ignorante des droits de l’homme : si vous êtes blond, roux, noir, asiatique, juifs, bouddhiste ou indien, il vaut mieux venir ici sous escorte ou avec une idée précise de ce qui vous attend. Insultes dans la rue, jet de projectiles, railleries de bandes d’enfants sous les yeux de leurs parents, arnaques sur les prix lors de vos achats ou si vous prenez un taxi, refus de vous laisser monter / descendre des bus. Heureusement, je n’ai pas vécu toutes ces situations moi-même. Malheureusement, elles ont toutes été réellement vécues par des minorités visibles vivant à Istanbul, Antalya, Ankara et İzmir, et issues de témoignages. Et la police ne fait rien : absente au bataillon, lorsqu’elle daigne se déplacer, elle vous explique courtoisement que vous auriez du savoir qu’en Turquie les personnes comme vous il y en a peu et qu’il faudra vous y habituer au plus vite. Quand dans leurs villes les plus « modernes » ils ne respectent même pas le droit à la différence et à la libre circulation des gens, ils peuvent toujours courir pour qu’on les considère comme des gens civilisés. J’ai moi-même assisté à l’agression d’une jeune femme de couleur dans la rue, de manière complètement gratuite : elle ne faisait que passer, mais elle a eu droit aux insultes xénophobes et au jet de projectile ! Consternant ! Cette jeune femme étant française également, j’ai pu dialoguer avec elle et elle m’a dépeint un tableau navrant de la situation ici. La Turquie ne respecte en aucun cas les individus. Je me demande comment le Président Erdoğan aurait réagit si lors de sa visite à Paris des automobilistes avaient baissé la vitre de leur voiture pour insulter sa femme et sa fille en pleine rue parce qu’elles portent le voile ?

4. Le respect pour les femmes est encore trop limité : parmi les 20% de la population Turque développée, beaucoup de femmes vont jusqu’à l’université. Cela n’est absolument pas représenter dans le rôle qui leur est accordé dans la société. L’université a pour beaucoup un rôle matrimonial et sert à se trouver un mari avec une position sociale plus confortable ou un travail permettant d’accéder à une position sociale confortable. Elles sont complètement absentes de la vie civique, politique, sociale de leur pays. Pas parce qu’on les en empêche, mais parce que c’est traditionnellement considéré comme une affaire d’hommes ! Et qu’elles ne voient pas pourquoi elles devraient comprendre l’environnement dans lequel elles vivent : ca toujours été comme ça, il n’y a pas de raison que cela change voyons !

5. Ils nous mentent depuis le début : seul 20% de la population Turque est conforme aux images de modernité, tolérance, progrès et civilité que l’on nous rabâche sans cesse depuis les 5 - 10 dernières années. Ces 20%, mandatés par leurs gouvernements et les lobbys Turcs viennent chaque année en Europe dans leurs costumes griffés pour investir nos émissions télé, nos débats politiques et nos conférences universitaires afin de nous faire gober que 80% de leur population est a leur image, et qu’ils sont prêts à se joindre à nous. La Turquie doit d’abord s’attaquer à ses problèmes : même les laïques se comportent en oppresseurs avec les populations traditionnellement religieuses et Arabes qu’ils critiquent sans cesse, et les accusent de tirer leur pays vers le bas. Comment les laisser nous convaincre que tout va bien, et que nous n’allons pas nous même pâtir de ces relations instables ?

6. Cela nous coutera cher : 80% de la population Turque vis dans des conditions plus que discutables, voire catastrophiques. Immeubles insalubres, mauvaise scolarisation (un fort pourcentage de la population des moins de 35 ans ne sait pas écrire le turc correctement), délinquance juvénile galopante, taux de natalité douteux, pollution des eaux et de l’air inquiétante, travail précaire et informel. Bref que des casseroles qu’ils attendent que l’Europe ramasse à leur place.

7. Un pays en régression : La Turquie actuelle a atteint un niveau d’intolérance jusque là jamais égalé. Les convictions laïques et progressives d’Atatürk ne sont absolument plus respectées, la diversité culturelle et la tolérance mise en place à l’époque de l’empire Ottoman est piétinée. J’encourage vivement tous mes compatriotes et la presse à venir constater par eux même la situation ici : surtout, n’allez pas dans les bulles préfabriquées que sont les clubs de vacances et autres destinations réservées aux touristes. L’hypocrisie et la poudre aux yeux sont de mise. Infiltrez vous normalement, sans titre officiel ni appartenance à un groupe de presse visible : la vérité vous attend là dans toute sa splendeur !

8. Une mentalité butée et fermée : Les jeunes du pays ont la même mentalité que leurs parents à leur âge. Cela est alarmant. La culture Turque est très axée sur le nationalisme. Chaque jour, le sentiment de conservatisme et de « suprématie » de la culture Turque est entretenu par des campagnes de communication, de publicité, des programmes télé, des réformes de programmes scolaires et j’en passe. Le résultat est sans appel : la conception des rapports aux autres cultures se fait sur la seule base de leur référentiel. Ne nous voilons pas la face : la culture Turque n’a aucune vocation à l’intégration. Ne nous attendons pas à ce qu’une fois arrivés en Europe ils aient un quelconque attachement à nos valeurs, l’intention d’apprendre notre langue ou même l’idée de s’adapter de leur plein gré à nos règles de vie et nos lois.

9. Les Turcs tentent de nous Obliger à les laisser entrer chez Nous : il est dit que l’Europe a promis depuis « longtemps » à la Turquie son intégration. Ce n’est pas parce que vous avez invitez la famille qui occupe le bungalow voisin de votre maison de vacance à visiter votre résidence principale que cette famille peut se permettre de vous harceler par téléphone, e-mail et lettres papier afin que vous les receviez chez vous ! Et bien là, c’est pareil ! Quand on voit l’état de la Turquie à l’heure actuelle, on peut aisément penser que cette invitation était une regrettable erreur, et que tout simplement nous la retirons ! C’est notre plein droit ! Les Turcs s’assurent chez Groupama, font les courses chez Carrefour et roulent en Renault (et cela marchent aussi pour Aviva, BMW et Coca cola). Ces habitudes de consommation ont laissé beaucoup de Turcs penser à tort que cela suffisait à réclamer le droit d’entrée.

10. Les lobbys Européens tentent, à tort, de nous forcer la main : les intérêts économiques de l’Europe en Turquie sont énormes. Rien qu’à titre indicatif, sachez que les plus grandes enseignes françaises, britanniques et allemandes ont réussit à avoir de véritables empires ici (investissements, filiales, joint ventrues, franchises, participation dans les capitaux de groupes oligarchiques Turcs…). Mais il s’agit là de faire des affaires. Et l’argent n’a jamais obligé une nation toute entière (à plus forte raison 27 nations toutes entières) à accepter de tourner le dos a nos valeurs morales, culturelles ou politiques les plus précieuses ! Les Européens ont sans doute bien besoin des profits économiques générés en Turquie. Mais les turcs ont aussi besoins des millions d’emplois et d’euros apportés par les Européens par les placements, les enseignes, la manne touristique et l’argent rapatrié en toute légitimité par les membres de la diaspora Turque établie en Europe qui vit et travaille grâce à nos modèles sociaux économiques !

Conclusion :
L’Europe n’est peut être pas le paradis, et chaque région du monde a ses défis et ses défauts. Nous n’avons pas besoin de nous rajouter des problèmes : les récents évènements qui ont vu les relations avec la population des gens du voyages se détériorer sont un indicateur certain que nous ne sommes pas prêts ni en mesure d’accueillir des populations qui compliqueront d’avantage notre vie. Les turcs sont beaucoup plus nombreux que les citoyens roumains récemment expulsés.

La coopération économique : OUI. Améliorer les échanges culturels dans le respect des populations : OUI. Mettre en sursis l’avenir déjà incertain de nos pays : NON.
Ainsi, j’encourage tous les européens, de tous bords, de toutes ethnicités à rejeter massivement l’adhésion de la Turquie à l’union Européenne. Un NON ferme, unilatéral et non négociable. Ce ne sera pas la première fois que nous prenons des positions diplomatiquement difficiles pour nos gouvernements et que nous survivrons : la guerre en Irak, les tensions avec la Chine sur le Tibet, et même la lutte contre l’agriculture OGM et l’élevage bovin douteux.

On ne peut pas laisser les autres décider à notre place. La destinée d’une nation est systématiquement définie par les choix et les actions entrepris pas les peuples qui la compose.

Une française qui aime sont pays, et qui estime qu’il est très bien qu’il y ait des français à l’étranger et des étrangers en France tant qu’on RESPECTE les individus et les pays dans lesquels on met les pieds !

profil sans photo
Re: NON à La Turquie: 10 raisons irréfutables d'une Française

Mdr, ce que cette lettre montre n'est absolument pas vrai...

profil sans photo
NON à La Turquie: 10 raisons irréfutables d'une Française qui

Cette description est pathétique et ne reflète en aucun cas la réalité. l'auteur doit encore penser que les "non blancs" ne peuvent pas diriger un pays et ne peuvent pas avoir de culture.

profil sans photo
Cet article n'a pas de sens!

Franchement après lecture de votre article, je suis choquée...pour une personne qui parle d'un peuple qui n'a aucune tolérance, vous êtes vous même bien intolérante!
Après m'être rendue plusieurs fois en Turquie dans ma vie, y restant pour des périodes plus ou moins longues, j'ai découvert un peuple chaleureux et où la femme a bien une place égale aux hommes. Nombres d'elle se retrouvent à des postes de pouvoir: une femme a bien été première ministre, à l'instar de la France....
Au niveau de la situation politique et économique actuelle, la Turquie fait elle aussi face à des problèmes comme la majeure partie du monde. Elle n'en est pas moins inférieure: sinon que ferait elle au G20?
Bien que je ne sois pas d'accord avec les idées du parti au pouvoir, je pense néanmoins que la Turquie fait des efforts et souhaite réellement changer.
Au niveau de l'accueil des étrangers, c'est vrai que la France a des leçons à donner!
Voyons la manière qu'elle a de traiter les différentes communautés qui se trouvent sur son sol: les Roms, les sans papiers de Calais, la discrimination raciale à l'embauche et bien d'autres....
Et l'Europe des 27, la Pologne est un pays ultra conservateur ne laissant pas une très grande place aux femmes, l'Italie est infestée par la corruption et un premier ministre qui se moque de son peuple, la Bulgarie, j'y suis passée une fois en voiture, et on a essayé de m'arnaquer à plusieurs reprises: les fameux pots de vin!!!! La Roumanie n'a aucun respect pour sa communauté Roms!
La Grèce...toute la communauté européenne doit payer les pots cassés d'un pays qui n'a même pas réussi à se stabiliser économiquement et qui est encore bien en recul par rapport à certains pays européens!
Et vous pensez réellement que l'Europe est supérieure démocratiquement
à la Turquie.
Peut être économiquement pour l'Europe de l'Ouest et du Nord mais pour le reste...
ça reste à voir...
L'égalité homme-femme n'est même pas totalement respectée: différence de salaires, plafond de glace, professions précaires, violence conjugale et vous parlez d'équité!
La sécurité policière: on vous vole votre voiture, vous vous faites agresser mais aucun flic ne bougera... Voilà la vraie image de l'Europe, elle ne vaut pas mieux que les autres....
Les dirigeants européens ne pensent qu'à se remplir les poches...enterrant petit à petit l'Europe et ses concitoyens! On a bien vu Sarkozy changer complètement d'avis au sujet de la Russie...l'argent n'a pas d'odeur....
Au niveau du génocide, je suis tout à fait d'accord qu'une reconnaissance doit être effectuée....mais la France a elle aussi ses cadavres: parlons de l’Algérie....
Pendant la seconde guerre mondiale qui a protégé les juifs et ne les a pas livré comme des lâches: les turcs, à l'instar de la France!

Je crois que dans chaque pays, il y a des points positifs et négatifs mais je ne pense pas que c'est en fermant des portes qu'on améliore la situation mondiale actuelle. L'incitation à la haine ne sert à rien mais la tolérance et la solidarité permettent de faire avancer le monde d'un point de vue positif.
Car avant d'être français, anglais, turc, italien, chinois ou bien arabe, nous restons des êtres humains et s'entraider c'est le plus important.

profil sans photo
réalité au quotidien

Merci pour les éclaircissements apportés sur la réalité quotidienne turque.

profil sans photo
D'accord sur le point N° 2

La seule chose que j'ai a dire c'est que pour le moment la Turquie fait mine de se détourner des USA, de l'Europe, d'attaquer Israel... mais personnellement je n'y crois pas une seconde ! Ils reviendront avec un grand sourire. Ils savent où est leur interrêt.

Pour le reste... On verra bien. Il y a certes beaucoup de retard à rattraper pour la Turquie comparé à l'Europe et sur de nombreux points (éconnomie, démocratie, respect des minorités, crimes d'honneur...) On verra dans 25-30 ans ! Pour le moment ce n'est pas un sujet d'angoisse pour moi.

profil sans photo
Pitoyable!

Incroyable votre message! Ca fait depuis 1998 que je vis dans ce pays. Je suis français de confession juive. Je peux vous assurer que je n'ai jamais rencontré un peuple aussi chaleureux! Votre post est un vrai tissus de mensonge! Je me demande vraiment si vous avez réellement mis vos pieds en Turquie!

profil sans photo
Nous sommes installes en

Nous sommes installes en turquie depuis 10 ans , un choix bien reflechis ( 35 ans en vacances ) en ayant visite le monde pour le travail et des vacances les gens sont adorables chaleureux bienveillant jamais en france cela est impossible et nous sommes français de naissance mais pas de coeur ,au point ou nous voulons etre enterrer dans ce pays d acceuil magnifique la turquie c est notre desir le plus profond.....

profil sans photo
oui a la turquie

vous racontez que des anneries

profil sans photo
Leur racine asiatique est entrain de prendre le dessu sur leur c

Les gars faut se mettrent a Jour concernant les turcs et la Turquie

Debat sur la candidature turque dans l U.E est un debat depasse

La Turquie actuelle ne voit plus son avenir au sein de l U.E

Elle est deja dans l U.E grace a L union douaniere entre l U.E et la Turquie CAD ,libre circulation des marchandises sans frais de douane

VOUS CROYEZ QUE SA PLACE DANS LE G20 EST DU A SA POPULATION

Non ,la Turquie en moin d unedecenie ,elle est devenu la Chine de l Europe,le pays a la main d oeuvre pas cher et discipline et travailleuse,contrairement a la Grece

Quel interet,avec cette crise mondiale,elle est une des gagnantes,la crise Turque du debut des annees 2000 avait entraine la Turquie dans une austerite et a une devaluation de sa monnaie,elle est devenu le pays avec une main d oeuvre tres bon marche,ce que les occidentaux ont saute sur l affaire en delocalisant leur production de l elctromenager et textile en Turquie ,elle est devenue l Eldorado des sous traitance industrielle des chaines de montage en electromenager,audiovisuel etc

La Turquie est le deuxieme fournisseur d Europe dans le textile et audiovideo-eletromenager en parlant que de ces produit visible dans tous les magasins

http://www.econostrum.info/Vestel-veut-p...

http://www.bleublancturc.com/News/Indust...

http://www.bleublancturc.com/News/Indust...

Son industrie automobile de sous traitance explose

http://www.logistique-vehicules.com/Doss...

http://www.turquie-fr.com/bursa-lusine-m...

http://www.autosblog.fr/post/4694/un-mil...

http://turquieeuropeenne.eu/mot125.html?...

http://docs.google.com/viewer?a=v&q=cach...

Quelque video tres interessante

http://www.youtube.com/watch?v=8_KUflwRKuQ

http://www.kewego.es/video/iLyROoaft-g_....

http://www.m6bonus.fr/videos-emissions-4...

Son tourisme est en plein boom

ET meme sa culture s exporte via ses sitcom tele

http://www.lematin.ma/Actualite/Journal/...

Et ca donne ca pour terminer

http://www.slate.fr/story/23049/arabes-e...

LES TURCS TRAVAILLENT DUR ET PAS CHER ET FERME LEUR GUEULE

Une generation se sacrifie pour la prochaine,les turcs me font penser a leur lointain cousin asiatique japonais et coreen

http://fr.wikipedia.org/wiki/Langues_alt...

Leur racine asiatique est entrain de prendre le dessus sur leur caractere mediteranneen

Une formule turque inpraticable en Grece et chez les grecs,on est trop louffa et cafe frappe et on travaille pas pour queudalle en face ils travaillent dur et nous on les regarde travailler et on s etonnent apres que les touristes bas de gamme sont chez eux,nous les touristes ont les voient comme des envahisseurs et qu en ils viennent chez nous on est juste derriere la caisse a encaisse leurs euros en buvant notre frappe,pour les servir on a des gentils nord europeens qui font les serveurs et barman de nos bar en ete et des albanais et paki dans nos resto ,normal que les "evahisseurs" ne savent plus ce qu est l hospitalitee grecque surtout de plus qu on est ralleur et cher,tres cher par rapport a ceux d en face hahahahah

Ta leme

profil sans photo
raciste qui vit en Turquie

vous avez oublier de dire que les turcs sont également :
- cannibales
- n'ont pas encore la parole, ils communiquent par des cris
- s'adonnent aux sacrifices humains
- brulent les enfants qui naissent avec des yeux de couleurs et surtout les roux
- c'est toujours la loi du plus fort dans le pays
- ils vivent toujours dans des grottes.........

Pages

Cette discussion a été fermée par l'administrateur ; soit que son sujet a trouvé une réponse convenable, soit qu'elle est trop ancienne, soit qu'elle est restée trop longtemps sans activité. Vous pouvez bien sûr créer un nouveau sujet de discussion sur le même thème ou un thème connexe.