Les petites iles

8 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
profil sans photo
Les petites iles

...bon, on va vendre les ilots inhabites, ca fera toujours un peu de sous, comme ca les acheteurs pourrons se construire des chouettes villas sur les iles grecques...sans Grecs, ou alors juste le personnel, encore que les Philippins seront toujours moins chers.....
Le probleme quand meme, c'est que sur ces petits ilots, ils faut tout amener, eau ,electricite, etc, ca coute cher,merde ..... et puis ces ilots ils sont quand meme tout petits....alors il ya peut etre une solution: On pourrais deplacer (deporter) les habitants des iles de moins de 150 habitants (on leur dira que les maintenir sur leurs iles ca coute cher...) et alors on aura des lots a vendre vachement plus attractifs, avec infrastructure minimum, et meme des maisons typiques, et des chevres, des chats aussi,super typique, les chats..... ouais c'est ca, on va les virer et on leur interdira d'emmener les animaux, juste leurs fringues qui puent .....

... VOUS L'AVIEZ CAUCHEMARDE .... L'EUROPE VOUS L'APPORTE SUR UN PLATEAU !

profil sans photo
Ούτε τα λεφτά σου,

Vangèlis Perpiniadis
Ούτε τα λεφτά σου / ce n'est pas pour ton argent
http://www.youtube.com/watch?v=ciJFn3MXu...

Ούτε τα λεφτά σου, ούτε τα καλά σου
μη νομίζεις πως με κάνουν και έρχομαι κοντά σου
έρχομαι μονάχα για τη χρυσή καρδιά σου
έρχομαι μονάχα για τη χρυσή καρδιά σου

Ότι κι αν μου κάνουνε, δεν θα σ'αρνηθώ
και στη φτώχεια και στα πλούτη θα σ'ακολουθώ
Τα παλάτια και τα πλούτη δεν με συγκινούνε
λίγες είναι οι καρδιές που ξέρουν να αγαπούνε
Ούτε τα λεφτά σου...

Ίσως να σου είπανε,πως δεν σ'αγαπώ
και από συμφέρον λένε, σ' έχω στο πλευρό
Τα παλάτια και τα πλούτη δεν με συγκινούνε
λίγες είναι οι καρδιές που ξέρουν να αγαπούνε
Ούτε τα λεφτά σου....

-----------------

Ce serait étonnant qu'on fasse évacuer des îles qui ont toujours été peuplées depuis des millénaires rien que pour faire des économies sur le dos de petites communautés iliennes...

http://www.latribune.fr/actualites/econo...

profil sans photo
les petites iles 2

Ok, c'etait une "blague" ..... une blague ???? super drole, on a bien ri!

Quand il a ete evoque pour la premiere fois, la vente des ilots inhabites, je ne me rappelle plus si c'etait aussi une blague, en attendant, ca a bien gueule .... et puis un an ou deux apres, ca passe....

comme un doigt au c...

profil sans photo
Re: les petites iles 2

Manu,

Au plus fort de la déconfiture financière de l'Argentine, des rumeurs circulaient aussi de la vente de la Patagonie aux Usa. On présentait la région comme étant riche en ressources naturelles ! beaucoup de bruits pour rien ! http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/200...

En Grèce, on parle de vendre des îles privées http://www.presseurop.eu/fr/content/arti... ou faisant partie du domaine public http://fr.rian.ru/world/20120912/1960265... Des bruits courent aussi qu'israël serait intéressée par la construction d'une base navale sur une de nos îles inhabitées

Yiannis Machairas
"on dit de mon îlot", " Μου λενε για το νισακι " http://www.youtube.com/watch?v=9hsuCHqqX...

profil sans photo
Re: les petites iles 2 - Malouines/Falkland

les argentins et les britanniques se disputent aussi la souveraineté des îles Falkland / Malouines. On dit qu'il y a des riches gisements dans cette partie de 'lAtlantique Sud
http://www.rfi.fr/ameriques/20120119-ile...
pareil avec les chinois, les taïwanais et les japonais http://fr.rian.ru/trend/dispute_japon_ch... là aussi on suppose de riches gisements

profil sans photo
les petites iles 3 ....

Un resume de la doctrine de Friedman, qui semble inspirer notre avenir (a tous)....tu penses qu'ils n'iront pas prendre les petites iles, je ne demande qu'a le croire, il sera interressant de voir ou ils vont s'arreter.....

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

“Premièrement, les gouvernements doivent faire sauter toutes les règles et les régulations qui se dressent sur le chemin de l’accumulation des profits.

Deuxièmement, ils devraient vendre tous les biens qu’ils possèdent, et que des entreprises pourraient gérer dans un but lucratif.

Troisièmement, ils devraient radicalement diminuer le financement des programmes sociaux.

Sur ce programme en trois points de dérégulation, de privatisation, et de coupes sombres, Friedman apporte plein de précisions :

Les impôts, quand ils doivent exister, doivent être peu élevés.
Les riches et les pauvres doivent être imposés au même taux fixe.
Les entreprises doivent être libres de vendre leurs produits partout dans le monde,
et les gouvernements ne devraient faire aucun effort pour protéger l’industrie ou la propriété locale. Tous les prix, y compris le prix du travail, devraient être déterminés par le marché.
Il ne devrait pas y avoir de salaire minimum.

Pour la privatisation, Friedman proposait la santé, la poste, l’éducation, les pensions de retraite et même les parcs nationaux.

En résumé, et sans aucun complexe, il appelait au démantèlement du New Deal, ce délicat accord entre l’Etat, les entreprises et les travailleurs, qui avait empêché la révolte du peuple après la Grande Dépression.
Quelles que soient les protections que les travailleurs avaient réussi à obtenir, quels que soient les services que l’Etat fournissait désormais pour arrondir les angles du marché, la contre-révolution de l’Ecole de Chicago voulait les récupérer. Et elle voulait plus que ça : elle voulait exproprier ce que les travailleurs et les gouvernements avaient construit durant ces décennies de travaux publics frénétiques.
Les biens que Friedman pressait le gouvernement de vendre étaient le résultat d’années d’investissement d’argent public et du savoir-faire qui l’avait rendu profitable.
S’il ne tenait qu’à Friedman, toute cette richesse partagée devrait être transférée dans les mains du privé, par principe.
Même si elle se cachait toujours derrière le langage des maths et des sciences, la vision de Friedman coïncidait toujours avec les intérêts des grosses multinationales, qui sont par nature toujours avides de vastes marchés dérégulés…”

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

....alors, quelques petites iles ............

profil sans photo
Re: les petites iles 3 ....

Manu, :)-D

l'idéologie néolibéralisme veut la faillite du système étatique pour imposer des règles proches de la crapulerie poussant à s'accaparer les richesses nationales d'un pays au profit de multinationales !

Les ravages de l'Ecole de Chicago en Amérique Latine

http://www.mecanopolis.org/?p=139

profil sans photo
Re: Les petites iles

Je suis outrée et écoeurée du désintérêt de la Grèce pour ses îles pour du profit. Une fois que tout sera vendu, que leur restera t-il de leur patrimoine, de la faune et de la flore qui va être détruit... Quel désolation