FC AETOS en demi-finale de coupe Ile de France

13 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
profil sans photo
FC AETOS en demi-finale de coupe Ile de France

[size=x-large][u][b]26/04/2008 : LA LUTTE (DEMI-)FINALE[/b][/u][/size]

Ca y est, le grand moment est arrivé. En 32 ans d’existence, le F[b]C Aetos[/b] disputera sa première demi-finale de Coupe Régionale face à [b]Choisy-le-Roi[/b], l’un des monstres sacrés du Critérium, tenant du titre de la DH et actuellement en course pour conserver son titre, bien que légèrement distancé par le rouleau compresseur du FC Luxembourg.

[i]Coup d’envoi à 15h00 au Stade Déjerine (34-36 rue des Docteurs Déjerine, 75020 Paris, M° Porte de Montreuil, entrée libre).[/i]

Pour cette rencontre historique, le coach grec Touparlakis a sélectionné quatorze joueurs qui, samedi, rentreront peut-être dans l’histoire :

[b]Gaël Anger[/b] (capitaine)
Milieu de terrain, 29 ans, au club depuis 2003/04
144 sélections, 72 buts
[img]http://fcaetos.free.fr/effectif/photos/g...

[b]Solen Anger[/b]
Défenseur, 32 ans, au club depuis 2002/03
156 sélections, 3 buts
[img]http://fcaetos.free.fr/effectif/photos/s...
[b]
Vadim Arbutina[/b]
Milieu de terrain, 36 ans, au club depuis 2003/04
118 sélections, 36 buts
[img]http://fcaetos.free.fr/effectif/photos/v...
[b]
Laurent Chiarazzo[/b]
Défenseur, 32 ans, au club depuis 2002/03
173 sélections, 7 buts
[img]http://fcaetos.free.fr/effectif/photos/l...
[b]
Antonis Detsis[/b]
Défenseur, 18 ans, au club depuis 2005/06
71 sélections, 5 buts
[img]http://fcaetos.free.fr/effectif/photos/a...

[b]Michel Detsis[/b]
Attaquant, 31 ans, au club depuis 2005/06
50 sélections, 26 buts
[img]http://fcaetos.free.fr/effectif/photos/m...
[b]
Lionel Foucher[/b]
Milieu de terrain, 32 ans, au club depuis 2006/07
46 sélections, 5 buts
[img]http://fcaetos.free.fr/effectif/photos/l...
[b]
Giorgos Giannitsakis[/b]
Attaquant, 20 ans, au club depuis 2002/03
163 sélections, 83 buts
[img]http://fcaetos.free.fr/effectif/photos/g...
[b]
Petros Markos[/b]
Milieu de terrain, 33 ans, au club depuis 2006/07
15 sélections, 1 but
[img]http://fcaetos.free.fr/effectif/photos/p...
[b]
Arnaud Ménissier[/b]
Défenseur, 26 ans, au club depuis 2004/05
68 sélections, 1 but
[img]http://fcaetos.free.fr/effectif/photos/a...
[b]
Nicolas Ménissier[/b]
Défenseur, 24 ans, au club depuis 2004/05
78 sélections, 4 buts
[img]http://fcaetos.free.fr/effectif/photos/n...

[b]Spiros Papachristou[/b]
Gardien de but, 20 ans, au club depuis 2007/08
25 sélections
[img]http://fcaetos.free.fr/effectif/photos/s...
[b]
Vaggelis Touparlakis[/b]
Attaquant, 28 ans, au club depuis 2002/03
130 sélections, 114 buts
[img]http://fcaetos.free.fr/effectif/photos/v...
[b]
Orphée Visvikis[/b]
Milieu de terrain, 31 ans, au club depuis 2002/03
182 sélections, 28 buts
[img]http://fcaetos.free.fr/effectif/photos/o...

Pour toute information concernant le FC Aetos, reportez-vous au [url=http://fcaetos.free.fr]site internet[/url] du club.

profil sans photo
La saison 2007-2005 du club

Pour l'Aetos, la saison 2007/2008 était un vrai défi. Promu en DHR en fin de saison dernière, les grecs d'Ile-de-France avaient pour objectif le maintien à l'occasion de leur toute première saison à ce niveau, le deuxième échelon régional.

En battant le leader le 12 avril dernier, les grecs ont atteint cet objectif à trois journées de la fin du championnat, et occupent la 6e place du classement. Mais à cet objectif inaugural du maintien, deux autres sont venus se greffer. La conquête de la Coupe de Seine St-Denis (dont l'Aetos avait été finaliste en 2004/05) et la conquête de la très prestigieuse Coupe Saintôt (coupe d'Ile de France) dont l'Aetos avait été éliminé l'an dernier en 1/4 de finale (ce qui était alors son record absolu).

La coupe départementale de Seine St-Denis aura été un rêve déçu puisqu'en 1/2 finale, les grecs ont été sorti sans gloire par la Grande Vigie, leader de PH (troisième division régionale), vaincus pour la première fois de leur histoire par une équipe de niveau inférieure (3-1).

En Coupe Saintôt en revanche, l'exploit est en marche, les grecs atteignent la première demi-finale de leur histoire au niveau régional et peuvent enfin espérer renouer avec les titres : champion de D1 (4e division régionale) en 2004, ils ont depuis échoué en finale de coupe de seine st-denis en 2005 et à la deuxième place de la PH (3e division régionale) en 2006 et en 2007. Cette saison sera-t-elle enfin la bonne?

Réponse samedi prochain à Déjerine, dans l'antre des grecs, face à l'une des meilleures équipes du Critérium Régional. L'adversaire, Choisy-le-Roi est pensionnaire de la DH (1e division régionale), champion régional en 2007 et actuellement 2e du classement, toujours en course pour conserver son titre.

Voici les résultats de l'Aetos cette saison :

[u]Repères[/u]
[b]DH[/b]=1e div régionale
[b]DHR[/b]=2e div régionale
[b]PH[/b]=3e div régionale
[b]D1[/b]=4e div régionale
[b]Coupe Mouminoux[/b]=Coupe régionale disputée par l'ensemble des clubs des 4 divisions régionales
[b]Coupe Saintôt[/b]=Coupe régionale disputée par l'ensemble des clubs éliminés de la COupe Mouminoux avant le stade des 1/8e de finale
[b]Coupe de Seine St-Denis[/b]=Coupe départementale disputée par les clubs des 4 division régionales affiliés au district de Seine St-Denis

[i]Septembre 2007[/i]

01/09 amical
FC Aetos - Helene Boucher FC (PH) : [b]4-0[/b]
Touparlakis 33, Melodias 52, G.Anger 58, Foucher 72

08/09 amical
FC Aetos - Paris Nord FC (PH) : [b]3-1[/b]
Touparlakis 27, 32 G.Anger 88 - 90

15/09 DHR/1
US Alfortville - FC Aetos : [b]0-4[/b]
Touparlakis 21, 81 Arbutina 79, N.Ménissier 88

22/09 DHR/2
Opus ACS - FC Aetos : [b]2-1[/b]
26, 80 - Touparlakis 20

29/09 DHR/3
FC Aetos - Antilles Paris XIX : [b]2-2[/b]
csc 48, Arbutina 53 - 4, 86

[i]Octobre 2007[/i]

13/10 DHR/4
Travailleurs Capverdiens - FC Aetos : [b]1-0[/b]
66

20/10 DHR/5
FC Aetos - Foot 130 : [b]2-1[/b]
Touparlakis 20 sp, 78 - 82

27/10 Coupe Régionale Mouminoux 1/32e
FC Aetos - Salam (PH) : [b]4-2[/b] a.p.
Touparlakis 14, 64, 109, G.Giannitsakis 116 - 75 sp, 82

[i]Novembre 2007[/i]

03/11 DHR/6
FC Aetos - Perou ASAF : [b]2-1[/b] Arbutina 55 Touparlakis 85 - 27

10/11 DHR/7
Tropical AC - FC Aetos : [b]1-1[/b]
62 - Touparlakis 26

17/11 amical
FC Aetos - ES Jeunes du Stade (PH) : [b]0-3[/b]
37, 39 sp, 44

[i]Décembre 2007[/i]

01/12 DHR/8
FC Aetos - Balle Aux Pieds : [b]2-3[/b]
Touparlakis 66, 72 - 17, 50, 62

08/12 Coupe Régionale Mouminoux 1/16e
FC Aetos - Longchamp FC (DHR) : [b]3-4[/b] a.p.
Touparlakis 17 G.Giannitsakis 85 Visvikis 115 - 25, 33, 92, 101

15/12 DHR/9
FC Aetos - Goyaviens Paris : [b]5-1[/b]
M.Detsis 24 Touparlakis 58, 66 sp, 76 G.Giannitsakis 81 - 40

22/12 Coupe départementale de Seine St-Denis 1/8e
AS Martigua (D1) - FC Aetos : [b]1-4[/b]
8 - Touparlakis 18 Arbutina 61 G.Anger 78 Melodias 82

[i]Janvier 2008[/i]

05/01 amical
FC Aetos - Opus ACS II (PH) : [b]4-3[/b]
G.Giannitsakis 5 G.Anger 52 Touparlakis 56, 66 - 59, 63, 78

12/01 amical
FC Aetos - ASALA (DHR) : [b]4-1[/b]
G.Giannitsakis 8, 76 Arbutina 60 Touparlakis 82 - 52

19/01 Coupe Régionale Saintôt 1/16e
FC Aetos - Helene Boucher FC (PH) : [b]3-0[/b]
M.Detsis 26, 70 G.Giannitsakis 86

26/01 DHR/10
FC Aetos - Opus ACS : [b]1-1[/b]
Touparlakis 12 - 27

[i]Février 2008[/i]

02/02 DHR/11
Antilles Paris XIX - FC Aetos : [b]2-1[/b]
86, 89 - M.Detsis 19

09/02 Coupe Régionale Saintôt 1/8e
FC Aetos - ASALA (DHR) : [b]2-1[/b]
M.Detsis 22 Touparlakis 60 - 56

16/02 DHR/12
FC Aetos - Travailleurs Capverdiens : [b]0-2[/b] 4, 88

23/02 amical
FC Aetos - Crampons Parisiens (D1) : [b]3-0[/b]
Touparlakis 9, Visvikis 70, Foucher 79

[i]Mars 2008[/i]

08/03 Coupe Régionale Saintôt 1/4
Follainville-Dennemont (PH) - FC Aetos : [b]0-2[/b]
M.Detsis 2 Arbutina 62

15/03 DHR/13
Foot 130 - FC Aetos : [b]3-2[/b]
18, 25, 88 - Touparlakis 69, 78

29/03 amical
FC Aetos - Bagnolet SC (D1) : [b]3-3[/b]
Chiarazzo 39 Markos 77 G.Giannitsakis 89 - 24, 42, 79

[i]Avril 2008[/i]

05/04 Coupe départementale de Seine St-Denis 1/2
Grande Vigie FC (PH) - FC Aetos : [b]3-1[/b]
41, 86, 89 - Touparlakis 66

12/04 DHR/15
FC Aetos - Tropical AC : [b]1-0[/b]
M.Detsis 84

19/04 amical FC Aetos - ES Jeunes du Stade (PH) : [b]5-0[/b]
M.Detsis 7 G.Giannitsakis 10, 37, 40 A.Ménissier 82

26/04 Coupe Régionale Saintôt 1/2
FC Aetos - Choisy-le-Roi (DH)

profil sans photo
Qualification en finale

Mené 3-0 à la 46e par une équipe évoluant une division au-dessus de nous, dans l'élite régionale, nous nous sommes qualifiés au terme d'un match renversant, en revenant d'abord à 3-3 avant de l'emporter au 6e tir au but.

Récit d'une folle après-midi

[size=large][b]26/04/2008 : HISTORIQUE! AETOS EN FINALE[/b][/size]
[i]FC AETOS - BAY LAN MEN en finale, le 14 juin[/i]

Nous avions bien disputé une finale de Coupe de Seine St-Denis en 2005, mais là, il n'y a pas de commune mesure. Ca y est, nous y voilà, au terme d'un match héroïque, au scénario complètement fou. Nous disputerons le 14 juin prochain, à Goussainville, face à Bay Lan Men (qui est allé sortir le Standard AC à Meudon, 0-2), notre première finale de Coupe Régionale, avec pour rêve de décrocher le plus gros trophée de notre histoire.

Cette après-midi, en face de nous, il y avait l'une des plus grosses écuries du Critérium, l'AS Choisy-le-Roi. Champion du Critérium en 2007, ils figurent cette année encore dans le haut de tableau. Nous avons rencontré une équipe sans doute un poil moins forte que nous l'attendions, mais tout de même sacrément technique et capable à tout moment d'actions collectives de grande classe.

Et nous sommes mal rentré dans le match. Après un bon quart d'heure de jeu, Choisy menait déjà 0-2 sur deux buts moisis mais deux buts quand même, reflets de nos hésitations. Face à ce calibre-là, ça ne pardonne pas, même si l'on pouvait regretter cette frappe d'Evan Touparlakis sur le barre à 0-1. Un discours encourageant de Gaël Anger, notre capitaine habituel, resté sur le banc pour cause de blessure, tentait de nous redonner confiance en nos moyens, nous poussait à ne pas terminer ce match, plein de regrets, ceux d'être passés à côté de notre sujet, d'avoir trop fait le match dans nos têtes, et ne plus parvenir à le vivre pleinement sur le terrain.

Alors que dire de cette entrée en matière et du troisième but adverse sur l'engagement de la deuxième période. Le moral dans les chaussettes, il fallait encore supporter 44 minutes de jeu en sachant que cette finale n'était pas pour nous, que nous avions visé trop haut. Et c'est alors que tout s'enchaînait très vite. D'abord cette cagade de la défense centrale adverse qui nous donnait un penalty que Spiros Papachristou quittant ses buts, venait transformer, et ouvrir du même coup son compte buteur à l'Aetos (1-3). Puis Evan Touparlakis touchait le poteau une nouvelle fois, mais ne tardait pas quelques minutes après à réduire le score d'un joli lob (2-3). Et enfin, la délivrance, avec ce nouveau lob de Touparlakis repoussé par la barre. Michel Detsis avait suivi et d'une tête sur la ligne de but, il propulsait le ballon au fond pour une inespérée égalisation (3-3).

Le dernier quart d'heure est âpre, minés la très fair-play équipe de Choisy, perd un peu le contrôle de ses nerfs, ce qui provoque quelques frictions. Tout rentre vite dans l'ordre et le match se termine sur ce score de parité au terme d'un incroyable retournement de situation. Vu le déroulement des évènements, même si la finale reste un objet opaque, elle est revenue dans nos esprits, là où elle l'avait quitté après ce 3-0 rédhibitoire de la 46e minute.

En prolongation, pendant 30 minutes, nous subirons une pression constante, preuve de la différence qui existe entre un ténor de DH et un milieu de tableau de DHR. Spiros Papachristou aura tout loisir de s'exprimer évitant plusieurs fois le but que Choisy ne peut plus marquer. Malgré des situations plus que périlleuse, les joueurs de Choisy ont à l'esprit qu'ils devraient être à la douche à cette heure-ci et pas à tirer encore trente minutes face à une chienlit grecque, pas bien costaude, mais qui est revenu du diable vauvert. Alors face au but, ils tergiversent, ils dévissent, ils craquent. Et nous jouons sur nos nerfs, parce qu'il n'y a plus rien dans les chaussettes. Mais le mental, il est là et bien là. Quand on revient d'un 3-0 à un 3-3, on ne peut plus perdre, ce serait trop injuste. Alors on donne tout, même ce qu'on a plus. La moitié de l'équipe doit sortir se reposer et rerentrer quand le souffle est revenu, quand la crampe à disparu. Usé, nous le sommes, mais c'est notre coeur qui nous fait continuer.

Et le miracle se produit, nous parvenons à faire trente minute de temporisation, au dépens du spectacle certes, mais qu'importe. Notre quarantaine de supporters ne s'y trompe pas, les chants grecs, le tam-tam, les encouragements, n'auront pas cessé. Déjerine est un enfer et rien qu'à voir les yeux de l'arbitre devant un public grec de chez grec, on se met aussi à la place de Choisy. Parce que ça, en Critérium, ils ne l'ont jamais vu. Et ce n'est pas fini. Spiros Papachristou se frotte les mains. Cette saison, il a eu en face de lui trois tireurs de penalties et il les a tous arrêté. Alors une séance de pénos, pfff..., vous pensez bien que ça ne lui fait pas peur.

Côté joueur, ce n'est pas la même chose. Il faut des couilles pour aller aux 11 mètres et tenir en joue une finale qui, certes, commence à se dessiner, mais peut encore vous fuir. Et là, surprise : pas moins de neuf joueurs sont prêts à aller au charbon. La confiance est là, tout le monde y croit. Cette année, c'est l'année de l'Aetos. Avec une sixième place en championnat, tous savent que pour porter haut les couleurs de la Grèce, il ne reste plus que cette alternative. Et après le titre de D1 acquis en 2004, tous veulent faire oublier les échecs répétés en finale de Coupe de Seine St-Denis (2005), et en Promotion d'Honneur (2e en 2006, 2e en 2007). Car certes, chaque année, Aetos aura joué un titre jusqu'au bout mais il n'en aura rapporté qu'un. Et cette équipe qui mûrit depuis six ans ne veut plus de ces accessits.

Choisy commence le dernier round du match. Avantage du tirage au sort, la pression sera donc sur les tireurs d'Aetos jusqu'à ce que Spiros Papachristou réussise ce que d'aucun attendent de lui. 1-0 pour Choisy et premier échec de notre gardien sur pénalty cette saison. Solen Anger à la pied ferme et le libero grande de l'Aigle égalise (1-1). Mais les tireurs de Choisy sont doués techniquement et même notre excellent gardien s'y laisse piéger (2-1). Mais "Jordi" Giannitsakis garde lui aussi son calme (2-2). Alors qu'on attendait les gardiens à la fête, ce sont les tireurs qui brillent (3-3 avec un tir transformé par Spiros Papachristou himself qui, aujourd'hui, nous aura sorti des couilles grosses comme ça, puis 4-4 avec Michel Detsis et 5-5 avec Evan Touparlakis - qui d'autre pour clôturer la séance?).

On passe donc aux tireurs volontaires mais pas pressés d'en découdre avec le gardien. C'est à la mort subite donc, que cela va se jouer. Spiros Papachristou bouillonne, comment peut-il s'être mangé un 0/5? C'en est trop pour lui, il part du bon côté et réussi l'arrêt qui nous propulse à cinq doigts de pieds de la finale. C'est Orphée Visvikis qui se charge de la dernière sentence : un gardien qui plonge un droite, un ballon qui file à gauche et le stade explose en un joyeux foutoir. Ca saute dans tous les sens, ça s'embrasse dans tous les coins, ça crie, ça pleure, ça vibre!

L'Aetos est en finale et si Choisy est une meilleure équipe de football, les grecs, eux, ont fait preuve d'un coeur énorme, d'une volonté incroyable et ont bénéficié de ce petit coup du destin qui les a relancés quand ils étaient au 36e dessous, ce penalty anodin concédé en l'absence de danger par les visiteurs alors qu'ils menaient 3-0 et que la voie de la finale était ouverte. Et il était temps que ça vienne : pas épargné par les blessures cette saison, l'Aetos a progressivement coulé à la reprise, malgré un début de saison des plus prometteurs, laissant le soin à Opus, Foot 130, Tropical et autre Antillais, le soin de se disputer le titre.

Mais l'orgueil des grecs est énorme. Et si c'est souvent un défaut, cet après-midi, ça aura été une qualité indispensable. Car, aussi incroyable que cela paraisse, l'Aetos est bel et bien en finale de la Coupe Saintôt. Aujourd'hui, il a gravi son Everest, le 14 juin, il lui sera proposé d'y planter le drapeau. Nous ambitionnions d'entrer dans l'histoire du club en l'amenant à sa première finale régionale, mais au vu du scénario du match, c'est dans sa légende que nous sommes entrés.

Ne nous reste qu'à adresser des mots de remerciements à tous ceux qui sont venus nous encourager (une quarantaine de personnes) et qui nous ont soutenu dans les moments difficiles, à 0-3, ou pendant la prolongation, mais surtout aux joueurs, d'anonymes amateurs, qui ont donné du bonheur aux leurs, durant cette renversante journée printanière. Merci donc et à très bientôt pour, nous l'espérons, aller au bout de l'aventure...

profil sans photo
Re: Qualification en finale

Félicitation aux joueurs du FC AETOS ainsi qu'au staff et à la communauté continuez comme ça... C'est très bien d'avoir des équiques grecques
Peut-être que d'ici quelques année il y aura une équipe grecque de foot parmis l'élite ... lol:)-D

profil sans photo
Re: FC AETOS en demi-finale de coupe Ile de France

Je ne pense pas quand même (:P)

Mais merci pour ces encouragements, c'est vrai qu'on est à l'aube d'un immense exploit. Cela fait 32 ans que l'Aetos existe, mais il n'était jamais allé aussi loin que ça dans une compétition régionale.

C'est peut-être l'occasion pour nous d'écrire la plus grande page de notre histoire et nous aurons besoin de soutien. Hier, il y avait près de 40 personnes venues nous soutenir. C'était vraiment une bonne ambiance car ils ont chanté des chants de supporters grecs pendant les moments difficiles et ça aide de se sentir soutenus.

Et puis quand on est revenu de 3-0 à 3-3, comme l'équipe en face était supérieure, on a souffert physiquement. La prolongation était stressante avec beaucoup de temporisation de notre part parce que si on cassait pas le rythme on s'en prenait deux ou trois. Après, aux pénos, je crois qu'on étaient certains de gagner. Personne n'a tremblé.

j'ai tiré le dernier péno et je savais que cela voulais dire qualif en finale, alors j'ai tranquillement regardé le soupirail droit, le gardien est parti de ce côté, et j'ai tiré à gauche. Après ça a été la folie pendant une bonne demi-heure. On est sorti des vestiaires, il était 19h00, alors qu'on est arrivé au stade entre 13h30 et 14h00. Vraiment une journée de folie!!!

La finale aura lieu le 14 juin 2008 à Goussainville dans le 95, sur les installations de l'ASM Goussainville qui organise les finales régionales, c'est à dire la Coupe Mouminoux (en quelque sorte la Champion's League régionale) et la Coupe Saintôt (la Coupe UEFA régionale, celle où nous sommes en finale).

A tous les parisiens : venez nombreux, on aura besoin de vous! Ca va être une grande fête!

profil sans photo
Re: FC Aigle en demi-finale de coupe Ile de France

Pas mal de club communautaires à Paris (le maccabi Paris, les arméniens d'Ivry, les Portugais et Antillais d'un peu partout) :
Existe t'il un lien entre toutes vos équipes ?
Le fait de créer ce type de club ,est ce plus pour le "fun" ou vraiment par rejet de la société Française et des clubs plus "communaux" ?
Avez vous déjà participer à un tournoi en Grèce ou même joué là bas ?

Vous dépendez de l'ufolep, de la FFF, de la FSGT ?

profil sans photo
Reponse Achille

Existe t'il un lien entre toutes vos équipes ?
Aucun lien entre particulier

Le fait de créer ce type de club ,est ce plus pour le "fun" ou vraiment par rejet de la société Française et des clubs plus "communaux" ?
Aucun rejet de la France, va voir notre site, les fiches des joueurs démontrent clairement une identification à un club grec pro ainsi qu'à un club français pro.

Avez vous déjà participer à un tournoi en Grèce ou même joué là bas ?
Non, un seul match à l'étranger en Belgique (en 2006) pour fêter les 30 ans du club

Vous dépendez de l'ufolep, de la FFF, de la FSGT ?
FFF

profil sans photo
Re: Reponse Achille

Merci...
Et bon courage.
Stade de la porte de Montreuil, vous avez du croiser Nicolas douchez plusieurs fois ,ex joueur du PFC lorsque ce club jouait à la pte de Montreuil.
Tu as du aussi connaitre son frère Pascal Douchez.
Bonne chance à vous
Sinon, une idée, pourquoi ne pas créer un club "omnisport", avec du basket, du rugby , du hand ?
Ca pourrait être pas mal, à la "usjoa"

bon week end

profil sans photo
Re: Reponse Achille II

Nous avions tenté de monter une équipe de volley féminine il y a quelques années, ça n'avait pas marché.

C'est dur de trouver des bénévoles, et les rares qui sont engagés ont déjà beaucoup de travail avec l'équipe de football.

Le FC Aetos est voué à rester un club de football, et je crois que de nos jours une petite structure comme la nôtre ne peut plus endosser plus de responsabilités, la faute à l'individualisme rampant qui ne fait plus la part belle aux expériences collectives.

La preuve en 1999, nous jouions une finale DEPARTEMENTALE devant 120 personnes, en 2005, il n'y avait plus qu'une 15aine de fans pour le même niveau. Là, en demi-finale REGIONALE, un niveau bien plus intéressant, face en plus au champion IDF 2007, une 50aine de personne (et merci à eux) mais pas plus...

Les gens n'ont d'yeux que pour la Ligue des champions. :)

Achille a écrit:
-------------------------------------------------------
> Merci...
> Et bon courage.
> Stade de la porte de Montreuil, vous avez du
> croiser Nicolas douchez plusieurs fois ,ex joueur
> du PFC lorsque ce club jouait à la pte de
> Montreuil.
> Tu as du aussi connaitre son frère Pascal
> Douchez.
> Bonne chance à vous
> Sinon, une idée, pourquoi ne pas créer un club
> "omnisport", avec du basket, du rugby , du hand ?
> Ca pourrait être pas mal, à la "usjoa"
>
> bon week end

profil sans photo
Re: Reponse Achille II..

et oui, concernant la champions league, je suis tout à fait d'accord avec toi.
en cas de maintien du PSG (quasi sûr selon moi vu le calendrier de Lens), qui osera dire que le PSG a réussi une meilleure saison que Marseille ?
Pourtant Paris aura allonger son palmarès, pas l'équipe de la ville sans nom.
Désormais seul la qualif en pognons league fait acte de foi.... Et tout ça pour se vautre aux poules.

To be a Paris fan is not a crime.

profil sans photo
Re: Reponse Achille III

Je voulais surtout dire que la création de ces gigas-compétitions, la vente "forcée" des images de football qui entretient la richesse d'un minimum de monde dans le football alors que nous sommes 2,5 millions à le pratiquer en France par exemple, mène le football associatif à sa perte. nous aurions besoin de bénévoles pour les entraînements pour les matches, mais ils ont lieu en même temps que les compétitions pros.

Pourtant vivre une demi-finale de Coupe Régionale (et une finale en juin) pour une petite structure, ce sont des moments géniaux, qui se savourent bien plus que celui de regarder un match de millionnaires en shorts derrière son écran de télé, sans communion. Attention, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit. Les pros sont nos idoles, ils nous inspirent, nous guident et nous font rêver.

Mais à l'échelle humaine et non planétaire, l'entreprise humaine nomée Aetos (comme tous les autres petits clubs) peut être le symbole d'un quartier, d'une communauté. Quand des gamins d'origine grecque et des grands-pères du bled viennent nous voir jouer, ils nous poussent et nous motivent à nous surpasser, à vouloir les satisfaire en terme de jeu autant qu'en terme de résultat. Ils partagent nos joies d'amateurs ainsi que nos peines.

ce football là est moins bon techniquement, physiquement, tactiquement. Mais il est à l'échelle humaine : on passe la journée ensemble, joueurs, amis venus nous voir, blessés, non retenus etc. C'est toute une communauté qui se regroupe autour du plaisir de se retrouver, et le football, finalement, n'est qu'un prétexte incitatif.

Plus jeune, je passais mon temps devant les matches pros. Aujourd'hui, si je regarde un ou deux derbies d'Olympiakos, les phases finale de CE et de CM, voire les finales de UCL et de Coupe UEFA, c'est bien le bout du monde. Car le plaisir que je trouve à jouer, manager et servir l'association qui vit aussi parce qu'y contribue, m'apporte une satisfaction bien plus immense.

Je ne demande pas aux gens de vivre la même passion que moi. Je leur conseille d'oublier leur écran de télé et de vivre, parce qu'on ne vit qu'une fois, que le temps passe très vite et qu'ils regretteront d'avoir passé moins de temps à vivre qu'à regarder d'autres vivres.

Pages

Ça pourrait aussi vous intéresser...