Chypre: discussions en vue de la réunification

1 contribution / 0 nouveau(x)
profil sans photo
Chypre: discussions en vue de la réunification

Voici la dépêche AFP sur la suite des événements qui finiront, espérons-le cette fois, par aboutirà la réunification de l'île d'Aphrodite. Mais le chemin ne fait que (re)commencer:

Chypre: début des discussions préparatoires en vue de la réunification

AFP - Vendredi 18 avril, 19h24

NICOSIE (AFP) - Des comités techniques ont entamé vendredi à Nicosie des discussions préparatoires parrainées par l'ONU en vue de la réunification de l'île de Chypre, divisée depuis 1974.
(Publicité)

Treize groupes de travail et comités techniques doivent tenter de rapprocher les vues entre Chypriotes-grecs et Chypriotes-turcs d'ici au mois de juin, date prévue du début des négociations proprement dites.

Les groupes de travail devront discuter du partage des pouvoirs, des questions européennes, de la sécurité, du territoire, des propriétés abandonnées des deux côtés de la "Ligne verte" et des questions économiques, selon un communiqué commun.

Les comités techniques se concentreront sur les aspects de la vie quotidienne comme la criminalité, le commerce, l'héritage culturel, la gestion des crises, les questions humanitaires, la santé et l'environnement.

Au total, 130 experts des deux communautés participeront aux discussions parrainées par l'ONU.

"Nous espérons parvenir dans les prochaines semaines à des résultats concrets qui fourniront des bases solides pour que les deux dirigeants puissent faire des progrès" en vue de la réunification, a déclaré la chef de mission de l'ONU, Elizabeth Spehar.

Le porte-parole du gouvernement chypriote (grec) Stephanos Stephanou a pour sa part estimé vendredi après-midi que la population chypriote avait elle aussi besoin d'être préparée à un accord.

"Il est nécessaire d'informer nos communautés sur ce à quoi nous voulons parvenir avec cet accord, nécessaire de dire aux gens ce qu'est, en terme pratique, une fédération bi-zonale et bi-communautaire", a-t-il déclaré à la presse.

L'élection en février du communiste Demetris Christofias à la présidence de la République de Chypre a relancé l'espoir d'une solution négociée, après des années de blocage et l'échec d'un plan onusien rejeté en 2004 par les Chypriotes-grecs.

A l'issue d'une première rencontre le 21 mars, M. Christofias et le dirigeant des Chypriotes-turcs, Mehmet Ali Talat, ont annoncé qu'ils débuteraient fin juin des pourparlers.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a réaffirmé jeudi son "engagement en faveur d'une réunification de Chypre basée sur la mise en place d'une fédération bi-zonale et bi-communautaire et sur l'égalité politique".

Chypre est divisée depuis l'invasion de sa partie nord en 1974 par la Turquie, après un coup d'Etat à Nicosie de nationalistes chypriotes-grecs soutenus par Athènes, qui voulaient rattacher l'île à la Grèce.

La République turque de Chypre-nord (RTCN), proclamée en 1983 dans le nord occupé, est uniquement reconnue par Ankara.

Ça pourrait aussi vous intéresser...